Zaune de Jean-Hugues Oppel

6

QUATRIÈME DE COUVERTURE :
La Zone. Un territoire au-delà du périphérique. Des pavillons entassés, des achélèmes tristes et des parkings sans printemps. Des usines et des humains en ruine. Des loubards, des flics et des malfrats.
Et Zaune, la fille cuivre et or. Qui n’a pas vingt-quatre heures pour sauver son frère, un toxico victime des jeux d’argent, poursuivi par deux tueurs pour récupérer un kilo d’héroïne et un paquet de fric qu’il a subtilisés au dealer en chef.
Zaune prend les choses en main. Aidée de deux animateurs de MJC, elle escamote « Nanard » aux yeux des flics et des truands qui n’en reviennent pas d’une telle audace. Début d’une traque ponctuée de violence et de souffrance... À quoi bon ? Pour donner un sens à sa vie.
Dans un style rapide et sec, plus efficace qu’une descente de police, Zaune est une course poursuite à travers la banlieue des années 1990, quand les ordinateurs personnels balbutiaient et que le téléphone portable ne faisait rêver qu’au cinéma. Mais l’Homme était déjà un loup pour les petits chaperons rouges de la Cité...


  • Poche: 192 pages
  • Éditeur : Archipoche 
  • Date de sortie : 7 mars 2018
  • Prix : 6.80 € (papier) 6.49 € (ebook)
  • *SERVICE DE PRESSE
  • *MASSE CRITIQUE


MON AVIS :
Je découvre la plume de Jean-Hugues Oppel avec ce roman policier qui débute par une partie de poker entre potes du quartier et qui va plonger le lecteur dans une banlieue proche de Paris. Où ? On ne sait pas puisque l’auteur fait le choix de juste nous planter le décor. Cependant, il est très facile  de se fondre dans le paysage, de contempler les tours bétonnées, les entrées délabrées, les zones aux usines délaissées et j’en passe. C’est pour moi un livre qui reflète assez bien la réalité des banlieues ou  des cités.

Nous sommes dans les années 90. Zaune, métisse (je crois) aux cheveux roux, vit dans ces quartiers pointés du doigt avec sa famille. Quartiers défavorisés, où la drogue, les trafics innombrables et malfrats règnent en maître et attirent une jeunesse abandonnée par la société. Elle sait comment ça fonctionne autour d’elle, les codes d’honneur à respecter, les liens et les pactes qui peuvent nuire pour un seul pas de travers. Elle se démène pour aider son petit frère âgé d’une vingtaine d’années qui a déjà basculé de l’autre côté, dans la drogue dure, celle qui t’abîme, te crame le cerveau à petit feu pour te rendre esclave, dépendant de l’héroïne. La toxicomanie. Alors quand elle découvre que son frère Nanard, introuvable à ce jour, a de nouveau replongé et que des tueurs le traque pour récupérer leur bien soit de l’héroïne subtilisée, Zaune, aidée par deux animateurs du centre aéré du coin, va partir dans une course contre la montre pour le retrouver avant eux.

Courageuse, audacieuse, déterminée, on ne peut que l’apprécier, car Zaune, c’est la nana qui ne faiblit pas devant l’ennemi et le danger, même si la peur est bien réelle. Toujours la tête sur les épaules, à analyser chaque situation pour s’en sortir. Admirable, n'est-ce pas ? Combattante, surtout. Et pourtant, j’ai bien plus apprécié les personnages secondaires qui ont eu plus d’impact à mes yeux. Ils m’ont fait rire, trembler, parfois tout à la fois, là, je pense, aux animateurs. D’ailleurs, chaque personnage secondaire (gentil comme méchant, même les flics) donne un gros plus à l’histoire et donne réellement plus de crédibilité au scénario. Pas une seconde, je me suis ennuyée, pas trop le temps puisque tout s’enchaîne et s’accélère en tournant les pages ; zéro temps-mort, jusqu'à la fin qui se termine en beauté et poker, s'il vous plait. 

Jean-Hugues Oppel a une écriture directe, qui va droit au but et sans fioritures. J'ai adoré ça donc je recommande !



MA NOTE :

6 commentaires

  1. Peut-être que je lirai ce livre, en tout cas je le note.

    RépondreSupprimer
  2. En lisant la 4e, je ne me serais pas du tout arrêtée dessus. Avec ton avis, je me dis "bah pourquoi pas".

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas forcément mon genre, mais ton avis est extrêmement intéressant, alors, je me laisserais peut-être tenter !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'avais pas été tenté à l'époque mais il semblerait que j'ai loupé quelque chose

    RépondreSupprimer
  5. J'en entends beaucoup parler, je note !
    Satine's books

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.