Celui Qui Va Vers Elle Ne Revient Pas de Shulem Deen

11

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Marié dès l'âge de dix-huit ans à une femme que sa communauté lui a choisie, Shulem Deen a longtemps mené une vie austère encadrée par les règles strictes des skver. Considérés comme trop extrêmes même par les plus fanatiques les satmar, les belz, les loubavitch ,les skver font revivre les coutumes et les pratiques des premiers Juifs hassidiques et se tiennent à l' écart du monde extérieur. Seulement, un jour, Shulem s'est mis à douter. Dans ce récit passionnant, il raconte le long et douloureux processus d' émancipation qui a poussé sa communauté ultra-orthodoxe à l'exclure pour hérésie. Un parcours poignant qui, loin de tout règlement de comptes, offre une analyse fine des raisons conduisant des hommes et des femmes à quitter leur monde. Public : Adulte.


  • Broché: 352 pages
  • Editeur : GLOBE 
  • Date : 1 mars 2017
  • Prix : 22. 00 € (papier) 15.99 € (ebook)
  • *SERVICE DE PRESSE

MON AVIS :

Il y a certains livres qu'il faut absolument prendre le temps de tourner les pages pour mieux les savourer. 
 ...je continuais de me demander ce que j'aurais fait de ma vie si j'avais eu à choisir ma religion. Aurais-je cru à l'existence de l’Éternel si je n'avais pas été élevé dans le judaïsme ? Aurais-je pensé que la Torah est la parole de Dieu ? Aurais-je décidé d'être orthodoxe ? D'être ultra-orthodoxe ? D'appartenir à la communauté skver ?
Celui qui va vers elle ne revient pas  est un récit d'émancipation où l'auteur, lui-même, raconte sa propre  histoire au sein de la communauté ultra-orthodoxe, les Juifs Hassidiques, qui sont  facilement identifiables : Barbus, Chapeaux noirs,  longues papillotes, caftans noirs, pour les hommes, et les femmes mariées, perruques souvent stylisées d'une écharpe ou d'un chapeau et d'un vêtement très, très sobre, entourées d'une ribambelle d'enfants. Bref !  Shulem est né  et  a  grandi Skver, une des branches Hassidiques  qui se trouvent   en plein New-York, à New Square, village où  les membres  sont à l'abri des influences du monde laïque, ne parlant que le  Yiddish, très peu ou pas la langue du pays,  excluant radicalement tous les plaisirs terrestres (télé, radio,  internet, magazines, nourritures non casher, vêtements...) pour être en total osmose avec le Créateur, en  communion dans la prière et de la Torah (la Bible hébraïque ou l'ancien Testament, pilier de la foi Juive) qui leur sert de guide. D'ailleurs, ils ne fréquentent pas et ne s’intéressent pas aux non-juifs qui pourraient avoir une mauvaise influence sur eux.

C'est donc à travers les lignes que l'on découvre l'obscurantisme et extrémisme de cette communauté, que moi, personnellement, je  connaissais un peu. Ici,  Shulem,  sans pour autant incriminer  les hassidiques, préfère  décrire son ressenti, ses faiblesses, ses tentations, ses peurs, ses questionnements, ses doutes sur sa foi, qui ont commencé peu avant sa majorité et qui ont pris réellement de l'ampleur quand il découvre internet, par hasard.  Il est à cette époque à peine adulte, marié à une jeune femme qu'il n'aime pas, et père de cinq enfants ; à vrai dire, il n'a pas vraiment eu le choix, chez eux, les mariages sont arrangés. C'est donc une faille (internet) qui vient foutre en l'air toutes ses convictions ancrées en lui depuis toujours et qui, par la suite,  va détruire sa vie de famille.
Les idées que j'avais toujours tenues pour acquises, confiant dans la parole des rabbins, certains que les textes sacrés recelaient des vérités absolues, m'apparaissaient désormais comme douteuses, voire fallacieuses.
 Parce que oui, internet est une immense porte qui s'ouvre au monde, qui ne cache pas et qui attise comme le serpent et la pomme. La tentation. Internet répond aux questions, documente... et c'est comme ça que Shulem va découvrir le monde qui l'entoure aux  choses futiles complètement interdites au sein de la communauté et également voir qu'il n'est pas seul à être dans cette situation délicate. Mais tout cela à un prix, le prix de la liberté aura des conséquences et il va vite le comprendre une fois dehors.

Un livre  passionnant, percutant, mais surtout, très instructif,  et riche par les mots, sans trop  mettre  en avant le côté biblique que beaucoup évite en littérature. Une belle découverte que je vous recommande !



MA NOTE :









11 commentaires

  1. Merci pour la découverte, mais je pense que ce livre n'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. En voilà une belle découverte! J'aime les thèmes abordés qui restent peu connus pour moi. Je note!

    RépondreSupprimer
  3. De prime abord, je ne me serai même pas arrêtée sur ce livre ! Merci pour la découverte

    RépondreSupprimer
  4. Wahou, autant dire que ce roman a l'air absolument sublime, je note !

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup pour cette découverte, je suis sûre que c'est un livre qui pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne pense pas non plus que je pourrai le lire. Mais il semble vraiment intéressant. Peut être trop pesant pour moi.

    RépondreSupprimer
  7. Tu le vends très bien , ça donne envie.

    RépondreSupprimer
  8. Il a l'air vraiment intéressant, mais je ne sais pas si je le lirai.
    En tout cas, vu tous les mémo stick que tu as ajouté dans ton livre, on sent que tu as vraiment apprécié l'histoire ;)
    Bon week-end

    RépondreSupprimer
  9. Quel beau parcours, ce livre semble boulversant

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.