La huitième vie (pour Brilka) de Nino Haratischwili

8

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Géorgie, 1917. Stasia, la fille d'un chocolatier de génie, rêve d'une carrière de danseuse étoile à Paris lorsque, à tout juste dix-sept ans, elle s'éprend de Simon Iachi, premier-lieutenant de la Garde blanche. La révolution qui éclate en octobre contraint les deux amoureux à précipiter leur mariage.

Allemagne, 2006. Niza, l'arrière-petite fille de Stasia, s'est installée à Berlin depuis plusieurs années pour fuir le poids d'un passé familial trop douloureux. Quand Brilka, sa nièce de douze ans, profite d'un voyage à l'Ouest pour fuguer, c'est à elle de la retrouver pour la ramener au pays. À la recherche de son identité, elle entreprend d'écrire, pour elle et pour sa nièce, l'histoire de la famille Iachi sur six générations.

De Londres à Berlin, de Vienne à Tbilissi, de Saint-Pétersbourg à Moscou, le destin romanesque et parfois tragique des membres de cette famille géorgienne s'enchevêtre étroitement à l'histoire du sombre XXe siècle.


  • Broché: 955 pages
  • Editeur : PIRANHA
  • Date de sortie : 19 janvier 2017
  • Prix : 26.50 € (papier) 18.99 € (ebook)
  • *SERVICE DE PRESSE


CITATION :  Je dois ces lignes à une infinité de larmes versées, je me dois ces lignes à moi, qui ai quitté le pays natal pour me trouver et finalement me perdre encore plus ; mais surtout, c'est à toi, Brilka, que je dois ces lignes.Je te les dois parce que tu mérites la huitième vie. Parce qu'on dit que le chiffre huit est égal à l’infini , au fleuve de l'éternel retour. Je t'offre mon huit.Nous sommes liées par un siècle. Un siècle rouge. A tout jamais, plus huit. C'est ton tour, Brilka. J'ai adopté ton coeur et catapulté le mien au loin. Accepte mon huit.

MON AVIS :👇

L'histoire commence avec Niza  Iachi, la narratrice, qui a fui un passé douloureux, en Géorgie, pour mieux se retrouver en Allemagne. Sa mère l'appelle en panique car, Brilka, sa nièce de douze ans,  a pris le train pour Vienne. Il faut la retrouver. C'est ainsi que l'auteure, Nino Haratischwili nous plonge dans une magnifique et dramatique saga familiale Géorgienne, qui débute vers 1917 avec Stasia, née en 1900,  fille d'un chocolatier, et qui va durer sur six générations, jusqu'en 2006. Alors, Niza,  petite-fille de Stasia, décide d'écrire à sa nièce, (pour elle aussi) comme pour lui laisser une trace de ce passé qu'elle n'a pas connu, pour lui raconter l'histoire de sa famille,  cette grande famille qui remonte à bien loin, au temps de son arrière-arrière-grand-père, ce chocolatier qui, grâce à sa fameuse  recette  restée  bien secrète, jusqu'à ce qu'il décide d'en faire profiter Stasia,  a pu vivre quelques années loin de la pauvreté avec ses deux filles.

L'histoire est très  consistante mais,  surtout, très bien documentée ;  racontée avec, parfois, une pointe d'humour et un soupçon d'ironie, par moments ; c'est pourquoi, j'ai voulu,  et je conseille  vivement de prendre le temps de lire ce gros pavé  pour mieux le savourer.  Le roman est long à lire  mais loin d'être ennuyeux même s'il pourrait en rebuter plus d'un par ses nombreuses pages, car, chaque membre de cette famille représente un chapitre, une des vies de Brilka, avec  sa petite histoire,  ses tragédies, ses drames, ses hauts et ses bas, mais aussi, l'amour, la passion ; le tout saupoudré de danse... dans un contexte politique très conflictuel de l'époque. Du coup,  la famille Iachi ne pourra pas éviter le pire : la seconde guerre mondiale, ainsi que   toutes les contraintes que va engendrer par la suite cette guerre comme  la montée et la chute de l'union soviétique.
Et plus on avance dans le roman, plus on découvre une  fresque familiale qui accumule les drames, les échecs, les déceptions  et chaque génération  va subir à son tour, les conséquences des aînés. 

Faut dire aussi que Nino Haratischwili réveille certains souvenirs et faits historiques mis de côté et les faire revivre à travers  Niza, nous permet de ne pas oublier.

Pour ma part, ce roman a été très enrichissant, rafraîchissant, et dans l'air du temps malgré le côté historique de l'histoire. Tous les ingrédients  étaient là pour en faire une excellente lecture et même si l'ensemble est au final fictif, on espère le meilleur pour la nouvelle génération... Un vrai délice que je vous recommande !


MA NOTE :

8 commentaires

  1. Il a l'air super intéressant en effet, mais le nombre de pages me freine ... Mais je suppose qu'il se lit bien ;). Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ce que tu en dis ! C'est excellent ! Je me le note =)

    RépondreSupprimer
  3. Je me tâtais justement sur ce roman, là tu me donnes bien envie.

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air sublime ce roman, tu me fais extrêmement envie !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup la première de couverture mais malheureusement, je ne pense pas que ce soit une lecture faite pour moi

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi pas, je note. Merci de la découverte.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis en train de lire un autre roman (Breaking News) de la même maison d'édition et pareil c'est long (993 pages), hyper dense, avec beaucoup d'informations historiques mais c'est très intéressant. Du coup je me note aussi celui là pour une prochaine lecture de ce genre :)

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.