Confidences à Allah de Saphia Azzeddine

10

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

« À qui parler quand on est pauvre, perdue, rejetée de sa famille ? Jbara, petite bergère des montagnes du Maghreb, parle à Allah. Il est, dans un monde qui ne voulait pas d’elle, son seul confident. Elle lui raconte sa vie, la misère, le mépris, son père ignorant et brutal qui la traite en servante, les hommes qui la traitent en objet, la découverte progressive du pouvoir de la beauté, la prostitution, la prison, le désir d’ailleurs : une vie semblable à tant de vies de femmes, aujourd’hui.

Monologue fiévreux, porté par une rage irrépressible, que la verve et l’humour rendent encore plus acérée, Confidences à Allah est un témoignage direct, cru, sur l’oppression des femmes, mais aussi, et d’abord, le portrait d’une jeune fille résolue à exister par elle-même, et qui ne se soumettra pas. »


  • Poche: 126 pages
  • Editeur : J'ai lu
  • Date de sortie : 9 avril 2012
  • Prix : 6.80 € (papier) 11.99 € (ebook)


MON AVIS :

Voici un monologue très intéressant, enrichissant et percutant,  qui reflète assez bien la pauvreté dans certains pays musulmans. L'auteure, Saphia Azzeddine, nous immerge totalement  dans les bas-fonds du Maghreb, dans ce que nous ne connaissons pas ou peu et ne lésine pas sur les mots qui sont incroyablement crus,  scandaleux et volontairement bien choisis, pour choquer le lecteur.

Ici, on découvre Jbara, une jeune bergère maghrébine qui vit dans les montagnes avec sa famille. Elle déteste son père, un homme sévère et brutal qui ne lui accorde aucun intérêt  et s'il pouvait crever, ça serait mieux pour tout le monde. Quant à sa pauvre mère, trop éteinte et soumise pour que Jbara puisse l'aimer.  A vrai dire, elle en a marre de sa vie, si miséreuse, si dégueulasse, que même se brosser les dents reste un luxe pour eux. Alors, Jbara rêve en secret de s'évader de son trou perdu, de cette crasse qui lui colle à la peau, de cette atmosphère oppressante qui ne fait que s’accroître au fil des jours. Ça serait bien de ressembler un peu aux autres. D'apprendre à lire et à écrire, par exemple.  En attendant, elle offre son corps au plus pouilleux en échange d'un dessert qu'elle adore manger. Pis un jour, elle tombe enceinte et son père la met tout simplement dehors. La honte de la famille.

Comment vivre dans un monde musulman où la femme est réduit à rien ?? 

Jbara ne fait pas semblant et se livre  à Allah, son bouclier, son seul refuge, son confident  en toute intimité, celui qui, selon elle, ne juge pas mais veillera sur elle en toutes circonstances.  Elle sait d'où elle vient, que sa vie a été un échec total depuis sa naissance et sûrement  qu'elle  ne lui fera pas de cadeau à l'avenir. Mais elle doit se battre pour réussir.  Mais, si pour réussir il faut utiliser son propre corps, alors, oui, elle n'a absolument pas le choix ; son corps sera son outil de travail  et ce jusqu'à en payer le prix fort, c'est-à-dire, l'humiliation. Vive La prostitution.

Pour ma part, ce livre a été écrit (je pense) avec des mots vulgaires pour dévoiler une part de vérité. Est-ce necessaire ? Au premier abord, il est vrai que moi-même, dès la première page, je me suis posé des questions. Il faut s'habituer au style de l'auteure pour totalement comprendre cette jeune-fille, sans la juger, même s'il est difficile de ne pas le faire. Elle fait quand même des choses complètement hallucinantes, qui vont être par la suite, humiliantes, pour arriver à ses fins.
L'écriture est fluide et malgré le style argotique et vulgarisé,  le récit reste très addictif, donc passionnant ! 

Je dis Chapeau à l'auteure, Saphia Azzeddine. Quel courage ! Quelle découverte ! Un livre incroyable qui fait réfléchir, ça c'est certain ! 




MA NOTE :


10 commentaires

  1. L'histoire a l'air terriblement poignante !

    RépondreSupprimer
  2. Un livre qui a l'air très intéressent. En tout cas, j'aime beaucoup la couverture.

    RépondreSupprimer
  3. C'est extrêmement intéressant je trouve, je vais vraiment essayer de me le procurer !

    RépondreSupprimer
  4. Tu me fais toujours découvrir des livres forts.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne me souviens pas avoir lu de livre avec un monologue pour trame narrative.
    Ici en plus le sujet est très intéressant. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  6. Je passe mon tour pour ce type d'histoire, la présence de vulgarité me gênerait..

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ton avis. Je l'ajoute à ma Wish List

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi pas, ça m'a l'air intéressant ! ^^

    RépondreSupprimer
  9. Je passe également mon tour. Merci de m'avoir faite découvrir cet auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Le sujet est intéressant, mais je ne vois pas lire ce bouquin.
    Merci tout de même pour ta chronique.

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.