Dans la peau d'un Thug de Nargesse Bibimoune

9

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Youssef Bekri, jeune homme de vingt-cinq ans surnommé « You », est un banlieusard tourmenté. Il voit sa vie se transformer un peu plus après le meurtre brutal de son meilleur ami. Anéanti, il se replie sur lui-même et ne croit plus en un avenir heureux. Sa vie oscille désormais entre religion, activités illicites et deuil. Seules quelques « petites meufs » tentent du mieux qu'elles peuvent de lui maintenir un semblant d'humanité. Malgré tout, You va essayer de trouver une raison de vivre en enquêtant sur l'assassinat de son ami. Mais cette quête ultime, destinée à retrouver les coupables et à réfréner sa haine, engendrera plus de drames que de satisfactions...
Note de l'éditeur : Le terme "Thug" est un acronyme inventé par Tupac Shakur, un célèbre rappeur américain mort assassiné, pour désigner une certaine catégorie de voyous. Il signifie "The Hate U (you) Give" ("La haine que tu transmets"). On parle de "Thug Life" pour désigner le mode et code de vie de certains voyous dans les ghettos américains.

  • Broché: 300 pages
  • Editeur : IS Edition
  • Date de sortie : 25 septembre 2013
  • Prix : 17.90 € (papier) 4.99 € (ebook)
MON AVIS :

J'ai découvert ce livre à sa sortie, c'est-à-dire, en 2013. J'avais vu un petit reportage  à la télé, je crois sur France 3, sur l'auteure Nargesse Bibimoune, pour la promo de  son premier livre : Dans la peau d'un thug. Carrément bluffée de voir à l'écran une jeune-fille des cités, en plus voilée, parler de son livre avec beaucoup d'humilité  de ce  jeune caïd, Youssef, complètement anéanti depuis la mort de son meilleur pote, assassiné dans une cave. Je voulais absolument  découvrir cette histoire, sauf qu'il s'est tout de même passé trois ans pour que je me  le procure. Alors, à peine reçu que je me plonge dans l'histoire.

 Ce livre est tout simplement magistral et le mot est faible. My Goodness !! Pour celles et ceux qui ont grandi dans les cités, dans les banlieues pourront facilement se retrouver dans cette histoire et surtout ressentir intensément ce que vit Youssef, ce jeune caïd, avec tout le langage propre aux cités. Mais je n'épargne pas les autres, car finalement, tout le monde peut comprendre le mal que ça fait de perdre quelqu'un de très proche au point, peut-être, d'en perdre la tête.

Youssef vit dans une cité, en hlm, avec sa mère qui l'appelle Yemma et son frère aussi délinquant que lui.  Il traîne avec son meilleure pote, Pingouin, dealer de drogue. Ils ont tous les deux un sacré palmarès au tableau : Braquages, drogues, prison etc... La totale, quoi !! Toujours dans l'espoir de ramasser un max de thunes pour faire vivre la famille, surtout, depuis que le chef, ce géniteur a quitté le domicile. Sa mère, Yemma, c'est sa vie et malgré toutes ses conneries, déteste voir sa madré pleurer, se murer dans le silence. Ça le bouffe de jour en jour de la voir ainsi, mais la machine est lancée et impossible de revenir en arrière, jusqu'au jour où son meilleur ami, Pingouin, se fait descendre dans une cave. Tout s'effondre autour de lui, en lui. Son bras droit, son pote, son frère, son confident est mort salement. Comment survivre dans cette cité sans lui  ?!
C'est peut-être la rencontre de cette  nana qui va changer la donne ; mais son combat perpétuel est en plein champ de bataille. Tout est confusion dans sa tête et même s'il veut se donner une chance d'avancer dans cette vie misérable pour faire honneur à son ami, sa famille... les démons le rattrapent.  Comme si le Sheitan le voulait rien que pour lui.

Citation : Mais là, en un clin d'oeil, je suis face  à cette triste réalité : ton mal-être et mes silences qui n'apaisent rien.  Vois au-delà de tout ça, You ; comprends que face à un homme comme toi, je n'arrive  pas à me dévoiler, mais ça diminue en rien l'amour que je te porte. Je te vois, You et j'ai mon coeur qui enfle et qui se met à battre fort, trop fort... Même tes fautes, même tes faux pas, ils me touchent, car je sais  que dans ta petite tête y a des milliards de pensées qui se bousculent et que y a un combat  perpétuel entre le bien et le mal et que tu fais tout pour que la lumière entre. 
L'auteure, Nargesse Bibimoune, nous plonge carrément dans les bas-fonds des cités, là ou certains n'ont jamais mis les pieds, peut-être, seulement vus à la télé. Là, où beaucoup doivent survivre pour s'en sortir, Youssef nous livre ses pensées, ses réflexions, ses peurs, ses peines, sa haine du ghetto, ses angoisses, avec son langage familier voire cru des cités et des mots en arabe (il y a  à chaque fois la définition ou la traduction pour mieux comprendre, en bas de la page) C'est  époustouflant et tellement addictif qu'une fois arrivée à la fin, j'étais dégoûtée. Il y a des passages qui sont si véridiques, si instructifs, qui nous poussent dans la réflexion, sur cette façon  de voir la vie, sur nos actes avec les conséquences qui vont avec, que tu te dis, cette auteure est réellement douée pour arriver à me toucher à ce point là. Surtout à cet âge !

Personnellement, j'ai vécu l'histoire à fond bien qu'elle soit dure et surtout fictive ; elle fait mal mais regorge  d'humilité, de tendresse, avec une touche poétique bien que argotique par moments. A vrai dire, tous les personnages sont profondément touchants à leur façon et, l'amour que Youssef a pour sa mère est tellement beau, puissant,  presque trop, que ça donne des frissons. Impossible de rester insensible à tant d'amour.  Mon coeur  je l'ai senti battre très fort à certains passages ; tellement proche de la réalité ou de certaines personnes qui passent ou qui  sont passées par là.  Je crois que ce livre vient de me marquer à vie. Vous qui aimez le New-adult, les romances compliquées, les histoires compliquées proche de la  réalité, n'hésitez surtout pas. A mon avis, ce livre va vous plaire. Nouveau style, nouveau genre, mais même sensation. Youssef qui se fait appeler You est difficile avec un sacré caractère mais on l'aime pour ce qu'il est et pour ce qu'il fait...par la suite !

Citation : J'ai l'impression de sombrer, j'ai envie de crier ma rage au monde, de hurler mon désespoir, que notre cité entende la folie d'un thug  qui a perdu son unique refré...mais je suis devancé par un appel tourmenté qui déchire le voile sombre de mes pensées. 

Très, très belle découverte et j'attends la suite avec impatience !


MA NOTE :




9 commentaires

  1. Wahou, quel avis ma belle ! Je ne connaissais pas du tout, mais il a l'air extrêmement intéressant, alors merci beaucoup pour la découverte :-D

    RépondreSupprimer
  2. Et hop dans ma wishlit, j'adoooooooooooore ce genre de livres ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. La couverture a un côté un peu flippant, ces pas trop mon genre je pense ....

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aussi entendu pas mal parler de ce livre, tu en parles encore mieux et donne envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  5. La couverture m'a très surprise et ce personnage sans visage n'est pas très rassurante.

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre doit être passionnant ! Merci de la découverte

    RépondreSupprimer
  7. très bel avis qui me donne envie de découvrir ce livre !!!

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas mais tu donnes très envie de le découvrir, ce n'est pas un univers que je connais mais je suis très curieuse alors merci!

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout et le titre m'a intriguée.
    Je vais me le noter dans un coin, il me tente bien !
    Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.