Des joies insoupçonnées d'avoir des parents divorcés de Giuseppe Pignato

5

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

À l'heure où trois couples sur quatre divorcent et culpabilisent pour le bonheur et la stabilité de leurs enfants, voici le témoignage inédit d'un petit garçon qui tire le plus possible de choses positives de cette situation.  Plus d'activités, plus d'espace, une vie plus mouvementée : il voit le bon côté d'un divorce.  Avec humour, les scènes de la vie de tous les jours d'une famille dé-composée sont analysées par un enfant espiègle qui ne manque pas de les tourner à son avantage.  Et si divorcer permettait à l'enfant d'aujourd'hui d'être plus vite autonome et de développer en lui un esprit critique affûté ?  Parents, grands-parents, divorcés, futurs divorcés (!), ne craignez plus tant la séparation pour votre progéniture, mais faites-en une force pour vos enfants et ce, en essayant de ne pas trop culpabiliser.  À défaut d'avoir réussi votre mariage, réussissez votre divorce, pour le plus grand bien de votre enfant.


  • Broché: 159 pages
  • Editeur : La Boîte à Pandore 
  • Date de sortie : 21 avril 2016
  • Prix : 14.90 euros
  • *SERVICE DE PRESSE

Mon avis :

Je dois avouer que ce livre est assez déroutant à lire ; j'ai eu du mal à m'attacher à toutes ces personnes dont cet enfant surdoué, âgé de 8 ans. D'ailleurs, c'est lui qui raconte l'histoire avec ses yeux d'enfant qui sont loin de l'être. 
Ses parents divorcent et cet enfant se retrouve en pleine garde partagée de 15 jours. Tout le long du livre, il décrit ses parents, sa famille, tonton homosexuel et grands-parents avec des mots bien choisis, des paroles d'adultes dans le corps d'un môme. C'est assez déstabilisant car même s'il est un surdoué, donc, très, très intelligent pour son âge, ce qui revient trop souvent dans le livre,  l'enfant perd de son innocence ainsi. Alors quand il passe 15 jours chez l'un de ses parents, il est face à une réalité qu'il le dépasse : les amants /maîtresses.

 Comment les virer ?

C'est là que l'enfant rentre dans une sorte de combine bien vicieuse pour tout simplement les éjecter du clan. Je me suis demandé tout au long de ma lecture, comment un enfant de cet âge, pouvait inventer des histoires pareilles, trouver des failles chez l'un ou chez l'autre, parfois les garder bien au chaud dans sa petite tête pour les ressortir à un moment crucial ?!  On comprend bien sûr, cet espoir de revoir ses parents se remettent ensemble, c'est le rêve de tout enfant de divorcés. Mais lui, faut avouer, qu'il y va fort  et prend un malin plaisir à détruire les pseudos couples que forment ses parents, chacun de leur côté,tout en sachant qu'il avait également des discussions assez étranges avec sa mère. (demander à son fils de 8 ans si son père faisait l'amour dans leur lit conjugale, avec sa nouvelle copine... Euh, comment dire ?!)  Du coup, j'ai eu du mal à l'apprécier. Il a un petit côté machiavélique avec un soupçon de narcissisme que je n'ai pas aimés.  Ça faisait limite peur de voir jusqu'où il était prêt à aller pour les revoir ensemble. J'ai bien plus apprécié les parents dans leurs crises de jalousie envers l'autre, malgré un divorce bien en place. Bien plus marrant.

Mais dans l'ensemble, la lecture a été agréable et sans prise de tête. 

MA NOTE



5 commentaires

  1. Je ne suis super tentée pour le coup, même si le sujet a l'air vraiment sympa quand même !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air spécial quand même du coup il ne me branche pas trop :/

    RépondreSupprimer
  3. Je crois pas qu'il soit pour moi celui ci. Le divorce pour un enfant est quelque chose de très difficile.

    RépondreSupprimer
  4. Ben, moi, je suis bien tentée ! Je le note !
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis ni tentée ni convaincue...Mais après si ce livre peut aider à faire passer un cap à des enfants ou des parents, pourquoi pas.

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.