Moro-sphinx de Julie Estève

5

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Lola est une trentenaire parisienne, comme les autres. Enfin pas tout à fait. Jamais la phrase dite par Charles Denner dans L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut n’a été si bien appliquée : les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le monde en tous sens. Lola arpente la ville, amazone, chaque fois que son envie devient plus forte que la raison, l’homme succombe, chasseur devenant proie, même le plus repoussant. À la fin de l’acte, clac, elle lui coupe un ongle. Lola, c’est M la maudite, aux pulsions guerrières. Elle semble sortie d’un manga, bouche rouge et grands yeux. Jusqu’à ce que Lola tombe amoureuse. Mais est-elle vraiment faite pour l’amour ? Et si la passion, c’était la fin du rêve ?

Format : Livre broché
  • Nombre de pages : 184 pages
  • Editeur : Stock
  • Date de sortie : 20 avril 2016 
  • Prix  : 18.00 euros (papier) 12.99 euros (ebook
  • *SERVICE DE PRESSE

Mon avis :

Moro-sphinx est un roman assez déroutant voire déstabilisant dans le genre, qui peut choquer plus d'un en découvrant le personnage de Lola. Faut dire que cette nana là, ne se cache pas du tout pour assouvir ses besoins sexuels. Non, elle ne papillonne pas. Son cas est  dans la destruction. Voilà, elle se détruit tout simplement en ayant des relations sexuelles avec tous les hommes qu'elle rencontrent sur son passage (cinéma, restaurant, voisin du palier, cordonnier etc...).

Depuis la mort de sa mère, suite à un accident de voiture, Lola a changé. Son comportement empire quand son père tombe dans l'alcool ; la délaissant au fil du temps.
Et, c'est en grandissant ainsi, dans cet abandon, que Lola a besoin d'exister. De Survivre.

Alors, dès que ses pulsions arrivent, parfois, plusieurs fois dans la journée, avec différents partenaires, Lola a besoin, comme un trophée gagné ou peut-être, une preuve de cet échange avec l'autre, d'avoir un morceau d'ongle de ses proies pour le placer dans son bocal. Bocal qui commence à être plein, d'ailleurs. 

Elle part souvent à la chasse,  habillée comme une prostituée, dans les rues de Paris, à la recherche de sa nouvelle victime. Son essence vitale pour exister. Lola est vraiment cramée du cerveau au point d'y aller tête baissée. On ne parle pas des protections, de capotes... Est-ce qu'elle se protège ?? On ne sait pas du tout à part que tout est prétexte, pour s'évader quelques minutes, dans les bras d'un inconnu. Elle ne s'attache pas. Elle ne veut pas aimer ou être aimée. Ce monde là n'est pas pour elle.


Citation : Elle renifle les parfums des corps qui rapinent l'air et elle regarde les couples s'aimer. On dirait qu'ils le font exprès de s'aimer dehors, de montrer au monde comme ils s'aiment. Elle les condamne à mort dans des phrases qu'elle murmure << Crève ! Toi et toi : tu crèves >>. Alors elle vise les yeux des hommes en jouant de ses hanches et de son cul comme le pendule d'une horloge. Ils matent, toujours, sa bouche, ses seins, ses jambes, tout ce qu'ils peuvent glaner pour la baiser quelques secondes avant de s'éloigner et de glisser à l'oreille de celle à leur bras un mot doux, n'importe quoi.

Pour ma part, l'histoire, je l'ai trouvée assez spéciale mais avec une écriture  fluide et crue.  Et même si, j'ai ressenti une certaine tendresse  pour cette fille, j'ai eu du mal à trouver une excuse valable pour son comportement.

 MA NOTE :





5 commentaires

  1. C'est vrai que le sujet a l'air plutôt étrange, mais ton avis m'intrigue beaucoup, alors pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé Est déjà assez déroutant et le tout ne donne pas trop envie en fait
    Maribel

    RépondreSupprimer
  3. Je suis en train de le lire et pour l'instant j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  4. Il fait partie de mes prochaines lectures. J'espère qu'il me plaira.

    RépondreSupprimer
  5. Alors là, je ne connaissais PAS DU TOUT ! Merci donc de la découverte :)

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.