J'aime un condamné à perpétuité américain de Julia Marie Bailey

9

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Julia, visiteuse de prison, a consacré une importante partie de sa vie à rencontrer des prisonniers incarcérés dans les couloirs de la mort des pénitenciers du sud des États-Unis. Dans cet ouvrage, elle nous dévoile les dessous d'une exécution, parle de ses rencontres avec les condamnés à mort et du chemin qui l'a conduite à partager sa vie avec un détenu condamné pour un crime qu'il n'a pas commis. L'histoire d'une relation humaine, entre une femme et des condamnés à mort. Elle nous pousse à jeter un autre regard non seulement sur ces hommes, coupables ou non, et sur ceux qui, de partout dans le monde leur viennent en aide, leur tendent la main. Témoignage inédit, relatant la réalité de la prison américaine. Deux points de vue : la vie terrible dans les couloirs de la mort et la vie de ces femmes venant du monde entier, remplissant les hôtels aux alentours des prisons US de haute sécurité, dans le but de rencontrer ces prisonniers. Qui sont-elles ? Pourquoi viennent-elles réellement? Un phénomène peu connu !


  • Format :  Poche
  • Editeur : PIXL 
  • Date de sortie : 11 février 2016
  • Collection : Témoignages & Documents
  • Nombre de pages  : 327 pages
  • Prix : 8,90 euros
  • *SERVICE PRESSE

Mon avis :

J'aime un condamné à perpétuité américain de Julia Marie Bailey est un livre- témoignage très intéressant et surtout très instructif. Bon, ce n'est pas un coup de coeur car j'ai trouvé le début un peu trop long pour arriver à l'essentiel. Mais, c'est vachement documenté voire décortiqué et, finalement, je me demande si c'était nécessaire tout ça. A part ça, j'ai adoré découvrir Julia, cette visiteuse de prison. Julia Marie Bailey est  athée et vient d'une  famille bourgeoise, mais se comporte presque comme une religieuse quand on découvre son parcours.

Son déclic est arrivé pendant une dépression. Les enfants sont grands et ne vivent plus à la maison... elle se sent presque inutile, en tout cas, se sent très mal dans sa peau et surtout a besoin d'un changement radical pour renaître à nouveau. C'est donc pour le Texas qu'elle s'envole, en 1999,  Etat  où la suprématie blanche est encore bien présente et  fait loi, même si on pourrait penser le contraire. C'est aussi dans ce même Etat où la peine de mort par injection létale  est la  plus grosse sentence réservée aux criminels : Les condamnés à mort.
Citation : C'est un spectacle  qu'on voit tous les jours dans les hôpitaux. Mais ici, l'aiguille est l'arme du crime, l'arme du meurtre, celle qui donne la mort alors qu'elle ne devrait être plantée dans la chair humaine que pour sauver une vie.

A travers ce témoignage, l'auteure décrit le  fonctionnement des lois texanes  envers les criminels qui attendent dans le couloir de la mort. Convaincue que tous ne sont pas coupables, c'est donc avec beaucoup de convictions qu'elle se bat pour eux. A vrai dire, elle se bat pour les autres aussi en signant des pétitions sur pétitions. Bien évidemment, elle  n'excuse pas les actes mais, part du principe, qu'un détenu reste avant tout un être humain et que dans ces prisons là, dans cette Amérique, cet Etat rigoriste qu'est le Texas où les noirs, suivi de près par les mexicains sont déjà coupables rien qu'à la couleur de leur peau,  la maltraitance est leur quotidien. Il y a également des blancs dans ces prisons, mais pour elle, ils ne sont pas logés à la même enseigne. Le combat sera long et d'ailleurs, il l'est toujours  aujourd'hui.
Alors, elle sillonne les routes entre la Floride, la Louisiane et l'Alabama  avec un anglais approximatif pour visiter les prisons, discuter quelques minutes, parfois quelques heures avec ces prisonniers. Ils ont besoin de discuter,  de libérer sûrement un fardeau ou même espèrent encore jusqu'à la  dernière seconde, sortir de là. Parfois, c'est juste des lettres qui peuvent redonner le sourire, pour quelque temps. Elle les accompagne aussi  jusqu'au point de  non-retour, cette porte où l'aiguille attend sa nouvelle victime. Elle les écoute tout en gardant une distance...difficilement mais efficacement puisque cela fait du bien aux détenus et c'est dans toutes ces visites qu'elle rencontre Reggie, ce  détenu condamné à perpétuité,  pour un crime qu'il n'a pas commis. Un lien fort va se nouer entre eux.

Très bon livre que je vous recommande  !

MA NOTE :



9 commentaires

  1. J'ai beaucoup e mal, avec les livres témoignages mais celui-ci je le note, merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
  2. Oh ça doit être très intéressant comme lecture ! merci de la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. C'est un témoignage qui doit être vraiment fort !

    RépondreSupprimer
  4. C'est un sujet extrêmement difficile, mais qui me passionne incroyablement, alors je le note !

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air sympa. J'ai toujours une certaine appréhension à lire des témoignages, je note tout de même.

    RépondreSupprimer
  6. tu as vraiment des lectures étonnantes ! ta chronique donne envie de le découvrir en tout cas

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup les témoignages de tout genre :) Je note celui-ci, merci

    RépondreSupprimer
  8. Ayant fait partie du Genepi pendant 3 ans... je ne peux qu'être sensible à ce livre.. je le note ;)

    RépondreSupprimer
  9. J'avoue que ce livre me tentait mais j'avais peur de trop de noirceur et tristesse. Toutefois je l'ai noté pour plus tard.

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.