La couleur du lait de Nell Leyshon

12

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

1831. Mary une jeune fille de 15 ans mène une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l'écriture... mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Un apprentissage qui lui servira à coucher noir sur blanc le récit tragique de sa destinée. Et son implacable confession. Nell Leyshon réalise un travail d'orfèvre avec ce portrait inoubliable, où vibre la voix lucide et magnifique de son héroïne. " La Couleur du lait se déroule en quatre temps, celui du rythme de la nature. Et c'est très modestement un grand moment de poésie. " Libération Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère




Format : Livre papier

Éditeur : 10 X 18 

Date de sortie : 2 septembre 2015

Nombre de pages : 186 pages

Prix : 6,60 euros


Mon avis :

Voilà une lecture très intéressante et surtout originale. Originale dans le sens où il y a très peu de ponctuation et les majuscules sont inexistantes. Faut dire que l’héroïne, Mary, cette petite paysanne, âgée de  quinze ans seulement,  ne sait ni lire, ni écrire et s'exprime en utilisant les la à la place des le etc... Elle a en plus, un petit handicap : une jambe atrophiée.


Nous sommes en Angleterre, en 1831. Mary vit dans la ferme familiale avec ses parents,  ses 3 sœurs et son grand-père adoré.
Sa journée consiste avec ses trois soeurs à faire tourner la ferme en s'occupant des bêtes, (sa vache préférée), faire du fromage, nettoyer les granges, le ménage et j'en passe. Pas le temps de rêvasser.
Mais voilà, le père veut faire rentrer de l'argent et comme le pasteur a besoin d'une personne pour veiller sur sa femme malade, il décide d'envoyer sa fille pour une durée illimitée.

La vie de Mary va changer à tout jamais.

C'est là-bas, qu'elle va prendre soin de la femme du pasteur. Veiller sur elle jusqu'à sa dernière heure. C'est aussi là-bas, qu'elle va découvrir  l'écriture, apprendre à lire.
Mary a la langue bien pendue mais surtout très franche. Je l'ai énormément appréciée pour son tempérament et sa façon de s'exprimer. Elle manque de connaissances ?! Tant pis.  On sent cette grande intelligence en elle.
On prend plaisir à la suivre dans cette nouvelle vie même si ce n'est pas l'idéal pour elle, car au final, elle n'est qu'une simple bonne à tout faire.  Pis, il fait tout le temps froid  dans les pièces mais Mary est courageuse, ne se plaint pas. A vrai dire, elle n'a pas le choix. Et même s'il y a Edna, l'autre bonne, Mary est toujours au taquet.

C'est une fois le décès de la femme du pasteur que sa vie  bascule.
Alors Mary, décide de tout écrire sur  feuille pour laisser une trace avec ses mots, sa plume. Pour ne pas la juger.

Citation : ceci est mon livre et je l'ai écrit de ma propre main. chaque mot. chaque lettre.

Une histoire magnifique qui fend le coeur au fil des pages et la dernière page est juste incroyable.

L'auteure Nell Leyshon a réussi avec brio à me tenir en haleine malgré cette difficulté dans les débuts à lire sans toutes les ponctuations et majuscules.  Quelques pages suffisent pour oublier ce détail fait intentionnellement mais délicieusement bien fait.
Quoi qu'il en soit, l'auteure a  la plume vraiment très belle, addictive et surtout très fluide. Elle l'embarque le lecteur assez facilement une fois que l'on capte son style... soit la plume de Mary.

Je vous le recommande !

Ma note :




12 commentaires

  1. Ce style de livre ne me tente pas trop d'habitude, mais ton article m'a clairement fait changer d'avis :) Belle chronique.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil que toi !! J'ai tout simplement adoré !! Alors même que ce roman est d'une tristesse infinie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dans l'ensemble c'est bien ça mais la fin, houlala !

      Supprimer
  3. Celui-là je le note aussitôt ! C'est tout à fait un genre de livre qui peut me plaire même si en ce moment je n'en lis pas beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  4. Ont sent dans ta chronique une certaines émotions et sensibilité comme si c'était la jeune fille de 15 ans qui s'exprimait. Je ne suis pas une adapter des livres se déroulant dans les années 1800 mais je dois dire que la manière dont tu en parles donne envie de découvrir l'histoire de Mary. Je me laisserai bien aller à la lecture de ce roman ! Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
  5. Oooooh, j'aime énormément l'originalité que tu soulignes, ça m'attire beaucoup, alors merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  6. Il est dans ma wishlist et j'aimerai beaucoup le découvrir. Le style dans lequel il a été écrit ne me fait pas peur hihi!
    Bisous et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette découverte !!! J'adore la couverture !!!

    RépondreSupprimer
  8. Je me rappelle avoir adoré ce livre dans son ensemble une belle découverte, j'ai même regretté qu'il n'y ait pas plus de pages

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.