J'ai été djihadiste en Syrie de Younes michael Delefortrie

9

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Le témoignage que vous tenez dans les mains est inédit. Terrible à lire et inédit. Et ne pas le lire, c'est se priver de voir et d'appréhender tous les aspects de cet immense problème qu'est le départ pour le djihad de jeunes nés dans nos pays européens. Jusqu'à présent, beaucoup d'experts et de journalistes ont parlé sur ces jeunes, mais peu ont parlé avec ces jeunes. Ce que dit Younes, aussi difficile à lire soit-il, est une réalité que nous ne pouvons ignorer et qui ne doit pas nous être cachée. Younnes, né Michaël, a eu le parcours difficile d'un enfant mal aimé, abandonné à lui-même en recherche éperdue de repères et assoiffé par la difficulté de donner un sens à sa vie. Younnes se radicalisera et partira pour la Syrie combattre au sein de l'EI. Il y assumera différentes tâches sans monter au front. Revenu, il a décidé de vivre sa vie ici après avoir transité par la case prison. Mais on ne "revient" pas comme cela dans le monde qui est le nôtre. Ce livre raconte sa vie, sans dissimulation, avec dureté et réalisme, sa radicalisation, son départ pour la Syrie, la vie qu'il a menée au sein de ce " Califat " . Éditer ce témoignage n'est en aucun cas le cautionner ou le justifier. Il est une pièce de l'immense puzzle qui se dresse devant nous et que nous devons, absolument, maîtriser. Alors oui, ce témoignage fera date et personne ne peut l'ignorer.


  • Format : Livre papier
  • Nombre de pages : 209 pages
  • Date de sortie : 28 janvier 2016
  • Editeur : La boite à pandore 
  • Collection : TEMOIGNAGE DOCUMENT
  • Prix : 17,90 euros
*SERVICE PRESSE


MON AVIS :
Citation : Qu'avons-nous fait de mal dans l'éducation de nos enfants pour en arriver là ?
Voilà un livre qui fait réfléchir sur ces jeunes qui se  décident à partir en Syrie combattre l'ennemi, mais, surtout, voilà un témoignage très intéressant qui explique en gros ce qui a poussé cet homme, Michaël devenu Younnes, d'origine belge et chrétien de naissance à devenir musulman par la suite ...pour partir ensuite en Syrie retrouver ses amis musulmans "DJIHADISTES". Il nous raconte tout ça. C'est assez fascinant car on découvre d'abord, l'homme qui l'est : Un jeune boulanger passionné qui rencontre l'amour au début du livre dont naîtra deux petits garçons avec sa première femme. Ensuite après l'échec de son premier mariage, il rencontre la deuxième.  C'est entre ces deux histoires que tout son processus se met en route. Mais c'est avec sa dernière compagne que son souhait de partir en Syrie se déclenche. Pourquoi ? Il explique. Je comprends.  On va donc  le suivre dans son parcours, dans ses recherches ; à vouloir apprendre la langue, le coran etc....  A se faire voir dans les réunions islamiques, à être un  membre actif  de Sharia4Belgium (une organisation belge djihadiste) tout en restant le plus discret possible aux yeux de sa famille ou plutôt tout en essayant de préserver  sa famille (papa, soeurs et frères, et le reste de la famille). Ce qui reste un choc pour eux d'ailleurs car, ce changement devient de plus en plus radical : Style vestimentaire, barbe qui pousse, la prière... Ensuite, on suit son départ en Syrie. On comprend alors, pourquoi il est parti là-bas et que pour lui, il n'y a pas de fumée sans feu ; mais surtout pourquoi il est revenu (se livrer) dans son pays, la Belgique. Une fois arrivé sur le sol, la réalité le rattrape.

Citation : Chaque musulman est un ambassadeur de l'islam. La provocation n'est donc pas toujours une idée. Notre devoir est de prêcher la vérité.
 Pour ma part, j'ai trouvé ce témoignage très admirable et courageux de vouloir nous offrir un petit aperçu, même si je ne suis  pas  d'accord avec lui sur certains passages et faits. Sans trop rentrer dans les détails (je vous laisse le soin de découvrir tout cela), j'ai ressenti ce côté humain en lui mais en même temps, j'ai senti que le travail, ce changement en lui  devenait de plus en plus efficace. C'est comme s'il avait un pied dans chaque plat. Qu'il sentait, ou qu'il se devait d'avancer dans son nouveau rôle soit ce  nouveau musulman ; le besoin de prouver aux autres, que sa place est avec eux.  On le sent tiraillé entre deux feux. Il y a un exemple tout simple : il parle de sa soeurette lesbienne en couple.  Il sait que ce n'est pas bien (contre-nature) mais elle reste avant tout sa soeur, quoi qu'il en soit. Alors, il continue à la voir, à discuter avec la copine aussi. Et, plus j'avance dans la lecture, plus je me pose des questions sur lui, et j'essaie donc de comprendre certains faits et reportages vus à la télé qui sont stipulés dans ce témoignage. Il y a un ou deux mois de cela , j'ai regardé un reportage  d'une manifestation musulmane en Belgique sur le port du voile à l'école.  Il en parle dans son livre. Certaines choses   me reviennent d'un coup  au fil des pages  et j'ai serré les dents. Les souvenirs étaient encore  trop frais. J'essaie aussi de comprendre son comportement. J'ai ressenti  à travers ses dires, son  besoin d'amour, il le recherche d'ailleurs. Il en a besoin. C'est ce manque là, depuis le départ de sa mère, quand il était enfant, qu'il a  changé par la suite  et, malgré son changement radical, j'ai ressenti encore cet amour en lui. Il le prouve en essayant de sauver son couple deux fois. Il parle même de romantisme.
Il parle aussi des  médias, de ces journalistes qui ont cette habitude de déformer les faits pour semer le doute, engendrer la peur chez les autres. Ça fonctionne, c'est vrai mais la faute à qui ?! Plus vendeur, plus flippant. Il donne quelques exemples aussi. Sans oublier de faire un clin d'oeil aux attentats du 11 septembre ou de ce qui s'est passé dernièrement. Là aussi, la confusion  était palpable dans ses propos. Le fait d'être  d'accord sans l'être.

Mais dans l'ensemble, je ne peux pas juger cet homme, ni ce livre. Il n'a pas été aussi loin que les autres. Il aurait pu. Il aurait sûrement fait.  Je ne peux pas non plus juger son appartenance à un groupe, ou même critiquer  sa foi. Qui suis-je ? Chacun est libre de choisir. Mais nous sommes tous  au final,  responsables de nos actes et surtout des conséquences de nos actes.



MA NOTE :




9 commentaires

  1. Moi c'est celui-ci que j'ai failli demander mais je n'aurais pas su en parler, ta chronique me le prouve, c'est un livre sur lequel il doit être très dur de formuler un avis mais tu l'as très bien fait.

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu l'écris il est toujours intéressant d'avoir un témoignage de l'intérieur... les profils de ceux qui partent sont tellement différents, venant de tout bord, confession etc... leur vécu, leur ressenti sur place, leur compréhension des choses étant également si différent... que ce n'est pas un ou deux livres du genre qui devraient être édités...
    Si d'ailleurs on pouvait les faire lire à ceux qui s'intéressent un peu trop près à DAESH... pour leur démontrer ce que c'est vraiment...

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que ce livre est très intéressant. Comme pour celui dont parle Kerry aujourd'hui je ne suis pas la période idéale pour lire ce genre de récit mais je l'ai noté pour plus tard.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve que c'est un livre terriblement intéressant et je dirai même extrêmement important pour l'époque que nous vivons !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un sujet qui me révolte beaucoup trop pour qu'il fasse partie de mes lectures. Je ne veux même pas savoir ce qui se passe dans la tête de ces gens là, je ne veux pas comprendre le pourquoi du comment, je ne veux RIEN savoir sur leur fonctionnement... Vraiment...
    Mais je suis contente de lire ton avis sur cet ouvrage !!!
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton raisonnement et surtout ce dégoût. Moi, je pars du principe qu'il faut toujours chercher à comprendre pourquoi il y a ça et ça. Et se mettre dans la tête de cet homme, voir de l'autre côté, c'est aussi intéressant.

      Supprimer
  6. Pas évident de se plonger dans ce type de récit... Je trouve ça bien de voir de l'autre côté du miroir ce qui s'y passe. Et aussi pour que les gens essayent de comprendre ce qui se passe dans la tête de certains jeunes qui se décident à tout plaquer pour aller risquer leur vie pour une cause qui n'est pas la leur. La fille qui donne des cours à ma fille est syrienne et pour elle, le fait que de jeunes étrangers viennent se battre dans son pays est révoltant parce que cela ajoute du conflit au conflit. Comme je la comprends... Merci pour ta chronique Hamy, elle m'a donné la chair de poule !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que ce n'est pas évident mais c'était important pour moi de savoir et comprendre même si toutes les réponses ne se trouvent pas forcément dans ce livre. Il y a quand même un petit aperçu et c'est déjà bien.

      Supprimer
  7. je pense que c'est un témoignage que je lirai dans l'année, pour me faire également ma propre idée. Merci pour ton avis complet.
    Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.