Vladimir Vladimirovitch de Bernard Chambaz (Rentrée Littéraire 2015)

6

Quatrième de couverture :

La vie de Vladimir Vladimirovitch Poutine a basculé quand son homonyme est arrivé au pouvoir. Le soir de l’élimination de l’équipe de hockey aux Jeux olympiques de Sotchi, il est frappé par la tristesse dans les yeux du président – une tristesse d’enfant, des yeux de phoque. Tout au long de l’année 2014, obsédé par la question « que croire, qui croire ? », il raconte dans des cahiers la vie de Volodka : l’enfance, le KGB, l’irrésistible ascension. À travers cette plongée au coeur de l’énigme Poutine, ce sont aussi les spectres de l’histoire soviétique qui défilent.Partagé entre l’amour perdu de Tatiana et la vie possible au côté de Galina, Vladimir Vladimirovitch n’en a pas fini avec les ambiguïtés de l’homme russe face à son destin, et son président.


Format : Livre papier
Date de sortie : 19 août 2015
Nombre de pages : 380 pages
Éditeur : Flammarion 
Prix : 20,00 euros


Masse critique : Je remercie Babelio et la maison d'édition Flammarion pour cet envoi


Mon avis :


Nous avons deux personnages. Le président Vladimir Poutine que l'auteur, Bernard Chambaz, décortique plus ou moins pour nous, en nous mettant sous le nez une lecture très enrichissante. Puis nous avons aussi, son homonyme  Vladimir Vladimirovitch Poutine que l'auteur imagine. 

Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé ma lecture mais je reconnais avoir eu du mal à avancer dans le livre ; sûrement à cause de la fatigue. Malgré tout, je suis allée jusqu'au bout et, j'ai appris des choses  sur l'homme mais aussi sur la vie de Poutine avant et  pendant sa présidence. 
Par exemple : je ne savais pas du tout que Poutine avait frôlé mais limite, limite, la délinquance dans sa jeunesse. On le découvre également par son homonyme,  le jour où l'équipe de Hockey joue pour les jeux olympiques d'hiver de Sotchi. Tristesse sur le visage du président Poutine. Choc pour l'autre Poutine. Triste jour pour la Russie. Défaite et on noie son chagrin dans la vodka.
Vladimir Vladimirovitch donc l'homonyme est  veuf, conducteur de train,  peintre le week-end et fan de patinage. Il note depuis quelques années dans plusieurs calepins aux différentes couleurs, toutes les infos (faits et gestes) de son président. Comme  fier de son double et  surtout  un peu obsédé par lui depuis qu'il est au pouvoir ; mais être homonyme, n'est pas rien et ça, il va s'en rendre compte. Puis  quand il est seul, il replonge parfois dans ses pensées. Tatiana, sa douce, lui manque ; la vie continue... et son coeur s'ouvre  secrètement pour une autre.

L'auteur, Bernard Chambaz, nous retrace la vie de Poutine, comme une sorte de  biographie romancée (vaut mieux, sinon ça serait peut-être un peu barbant) à travers les notes écrites des calepins de son homonyme en parallèle de l'autre.
Une belle surprise pour moi même si ma lecture a été longue à terminer. Je me rends compte qu'au final, j'ai passé un bon moment avec les deux personnages, sans compter, la  plume  que j'ai trouvée très intéressante à découvrir et qui me donne envie de lire d'autres livres de cet auteur.


Ma note :








6 commentaires

  1. Ou la la! Je passe mon tour... j'adore la géopolitique (je participe d'ailleurs régulièrement à des cafés géopo organisés par une amie) Mais je n'aime pas du tout lire des oeuvres qui ont trait à cela... Cela rappelle trop le quotidien et dans mes lectures je recherche avant tout l'évasion... Belle journée à toi bises

    RépondreSupprimer
  2. Je suis sûre vu ta chronique que c'est un livre qui est fort intéressant mais il n'est pas pour moi à mon avis ;)

    RépondreSupprimer
  3. Pour tout te dire, ce n'est pas du tout mon style de lecture, mais merci beaucoup pour ce très bel avis !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou très intéressant cela dit je rejoint Kerry dans le genre sa ne me dit pas trop même si je suis sur que sa instruit merci quand même

    RépondreSupprimer
  5. ton avis est intéressant, mais je reconnais que ce livre m'attire peu...

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre a l'air intéressant, et je pense que j'aurai sans doute apprécié ce genre d'histoire si elle avait concernée une autre figure politique importante d'un pays étranger. Pourquoi pas un même genre de livre avec le président américain ou la reine d'Angleterre. Mais le fait que cela concerne une personne qui, de nature, ne m'intéresse pas me rebute un peu. Néanmoins, la plume de l'auteur semble être à découvrir, je me pencherai sur le reste de ses œuvres. ;)

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.