Qu'est-ce qui fait courir Julia Verdi de Geneviève Lefebvre

8

Quatrième de couverture :

365 jours, 50 ruptures amoureuses, 70 bouteilles de pomerol, 1 chienne adoptée... Un désopilant marathon sentimental. 

" Cette histoire commence avec un rejet. Pour être franche, cette histoire est ponctuée de rejets. Celui que j'avais infligé dans la cruelle insouciance de mes dix-sept ans à un garçon qui n'en méritait pas tant, et celui qui allait me renverser comme une grosse boule déterminée à abattre toutes les quilles d'un seul et sale coup. Bang. "

Qu'est-ce qui fait courir Julia Verdi, cette cadre de 37 ans haut placée dans une entreprise de bois à Montréal ?
La recherche de gloire et d'argent ?
Ses relations avec des hommes qui semblent parfaits sur le papier, mais qui la quittent les uns après les autres ?
La maladie de sa mère, qu'elle fuit ?
À force de ne pas se remettre en question, Julia court surtout le risque de finir seule et malheureuse.
Mais un soir, au coin d'une ruelle, voilà qu'une petite chienne abandonnée tourne ses yeux noirs vers elle. Qui aurait cru que cet animal allait tout changer ?


  • Broché : 285 pages
  • Editeur : Nil 
  • Date de sortie : 2 avril 2015
  • Prix : 19,00€
Lu dans le cadre d'une "masse critique privilégiée" de Babelio

Mon avis :

J'ai accepté de lire ce livre à cause de la couverture que je trouve vraiment chouette, rafraîchissante et plus encore. J'ai hélas  passé un bon moment  et non un excellent moment avec ce roman.

Le début de l'histoire est assez plat. Il ne se passe pas grand chose. Julia a un ego un peu surdimensionné quand il s'agit de son boulot  et de ses relations amoureuses mais accumule tout de même beaucoup d'échecs sentimentaux à la longue.
Et ça, la nana a du mal à le digérer. Alors, on commence plus ou moins l'histoire quand elle a 17 ans et largue comme un mal-propre son petit ami de l'époque pour un autre bien meilleur, qui, lui, va d'ailleurs la plaquer pour une autre bien meilleure. Vous suivez ???

Aujourd'hui, à 37 ans, Julia vit dans les beaux quartiers, dans un bel appartement, voyage beaucoup pour son travail, mais toujours célibataire.
Elle ne supporte pas les cris, les pleurs des bébés...trouve son voisin comptable très charmant et son meilleur ami gay est brésilien.  Mais en vrai, Julia est juste chiante voire exaspérante  !
Voilà son petit monde.


Citation : Les chances qu'une fille décente, visiblement saine d'esprit et bien dans ses baskets tombe amoureuse d'un serial seducer comme lui étaient tout aussi nulles. Pourtant, c'est arrivé.Et leur rejeton, minuscule bombe atomique, se prend pour pavarotti. Je n'ai rien contre les vocations musicales précoces. Mais on m'avait promis une insonorisation à l'épreuve des balles ainsi qu'un environnement de jeunes professionnels  ambitieux et dynamiques dont la seule activité bruyante serait le << poc, poc, poc >> gracieux des balles de tennis sur le court voisin.
Raté. Je songe au recours collectif. Toute seule. 

Pis un jour, elle décide de  reprendre contact avec son premier amour, celui qu'elle avait largué à son adolescence et tous les deux vont renouer etc.... par le biais du téléphone et internet jusqu'au jour, où ils se donnent rendez-vous dans une auberge. Malheureusement un événement va venir bouleverser cette rencontre et encore une fois, la chance  ne sera pas de son côté.

Effondrée et persuadée qu'elle ne trouvera jamais le bonheur, sûrement pour les autres, c'est comme un signe du ciel (mais ça, elle ne le sait pas encore) que Julia trouve un chien attaché à un poteau en bas de chez-elle.  Alors réticente au début, car mademoiselle n'est pas spécialement fan des chiens, décide de s'occuper de lui le temps de trouver son maître.

J'avoue que là, cette partie devient beaucoup plus intéressante car Julia se trouve de nouveaux talents. Elle prend la vie différemment. Devient moins chiante, plus mature etc.... Ce chien va bouleverser sa vie et l'aider à se découvrir.
J'ai également adoré son meilleur ami, Rosario.
Il n'a pas la langue dans sa poche. N'a pas peur de lui dire ce qu'il pense, quitte à la blesser parfois.

Pour ma part, c'est un livre  qui peut faire réfléchir sur nos choix, nos décisions à prendre ou pas.
L'écriture est fluide. On se sent à l'aise avec cette histoire même s'il y a un petit passage qui fait mal au coeur. Mais bon, c'est la vie. Une destinée qui peut parfois être cruelle, injustement injuste qu'il faut accepter pour avancer. 
Une histoire que je vous recommande !!

Ma note :




Pour vous le procurer ==> Qu'est-ce qui fait courir Julia Verdi ?

8 commentaires

  1. Je ne connaissais pas. C'est bien tentant tout ça , je note.

    RépondreSupprimer
  2. Belle chronique ! Merci pour la découverte, le roman a l'air assez intéressant ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Malgré ton avis enthousiaste je ne suis pas trop tentée.en même temps j'ai un peu de mal avec ce style de lecture.

    RépondreSupprimer
  4. Ah, ton avis est assez tentant !

    RépondreSupprimer
  5. Dommage que tu n'aies pas eu de coup de coeur, car il est vrai que la couverture est vraiment tentante !
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.