La colline aux esclaves de Kathleen Grissom

16

Quatrième de couverture :

À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions...

En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée, les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Mama Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine...
Écartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée...



  • Broché: 432 pages
  • Éditeur : CHARLESTON EDITIONS
  • Date de sortie : 13 janvier 2015
  • Prix : 22,50 €
Mon avis :

La traite négrière aux Etats-unis est une période qui m'interpelle beaucoup que ce soit par des films, des documentaires ou des livres. Alors quand ma copinaute Bookinons m'a proposé de lire La colline aux esclaves en lecture commune, je n'ai pas hésité à lui dire oui, surtout que depuis sa sortie, ce livre me faisait énormément de l’œil. J'attendais juste le bon moment pour le commencer. 

Dans ce livre, nous suivons deux histoires. Lavinia, petite fille  blanche de six ans originaire d’Irlande, qui vient de perdre sa famille en quittant son pays et  se retrouve "esclave" dans une plantation en Virginie, Tall Oaks.
Puis nous avons Belle, une jolie métisse de dix-huit ou plus (je ne sais plus) fille cachée du maître, le capitaine, celui qui a ramené Lavinia.
Tout autour, nous avons les domestiques, les esclaves, les enfants......les enfants du maître, la femme du maître. 

Une fois le décor mis en place, l'histoire démarre doucement mais sûrement.
On essaie de suivre tout ce monde, car il y a du peuple entre le domaine (maison du maître) et la dépendance (celle des domestiques).

Au fil des pages, on voit grandir Lavinia parmi les esclaves. Qui même si au début, ne voyait pas la différence entre les blancs et les noirs, va vite le comprendre au fur et à mesure.
Et de l'autre côté, il y a Belle qui veut cette reconnaissance. Etre la fille de son père. Etre affranchie, le droit d'être une esclave libre.  Pis la femme du capitaine n'est pas au courant du lien entre le père et la fille. Persuadée qu'elle est sa maîtresse.

Pour tout vous dire, les ami(e)s, ce livre fait mal. Je ne peux pas dire que c'est un livre détente. Non, je refuse car c'est une histoire qui va en crescendo avec un sujet lourd, qui encore aujourd'hui laisse des séquelles. Mais il est certain, que l'on passe par toutes sortes d'émotions, de sentiments, de haine, de rage, de rigolade à travers la plume de l'auteure. On ne peut pas sortir indemne d'une histoire pareille. C'est pas possible.

Certains personnages sont exécrables. Y a des scènes qui sont tout simplement atroces, qui brisent le coeur, sérieux ! Mais l'auteure encore une fois, nous permet de souffler  en jonglant avec les chapitres ; parce que sincèrement, l'accumulation de cette haine raciale complètement contradictoire avec certains actes chez les blancs étaient  parfois aux antipodes  de ce qu'ils devaient faire ou non.

Heureusement que l'auteure, Kathleen Grissom met  un peu de sentiment dans tout ça pour égayer  la vie des esclavesOui, il faut bien rajouter un peu d'amour, mais même l'amour ou les amours seront compliqués. Pas facile d'être noir, esclave, femme ou homme et d'être amoureux, de vouloir se marier à cette époque.

Un petit mélange de La couleur des sentiments et de 12 slaves et vous aurez : La colline aux esclaves.
Deux noms : Lavinia et Belle. Deux destins qui vont avancer la main dans la main.
C'est un livre bouleversant  que je vous recommande chaudement. Ne tardez plus !

Ma note :



Pour vous le procurer ==> Colline aux esclaves (la)

16 commentaires

  1. J'aime beaucoup les livres sur ce thème et cette maison d'éditions. J'espère lire celui bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. En effet, c'est un très beau roman !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre est dans ma wishlist depuis un petit bout de temps maintenant et pourtant, je veux absolument découvrir cette lecture bouleversante !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre... je suis contente que tu l'ai apprécié aussi ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. choux a la crème6 avril 2015 à 22:37

    Pas encore lu mais tu me donne envie.

    RépondreSupprimer
  6. Belle chronique encore une fois, livre que je ne lirais sans doute jamais...je lis beaucoup de chronique dessus et il reçoit toujours autant d'éloge ! Mais je crois que je n'ai pas le morale assez dur pour pouvoir assumer cet lecture ! Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      C'est ton droit mais j'espère qu'un jour, tu changeras d'avis ^^

      Supprimer
  7. Il me tente beaucoup ! J'espère pouvoir le lire cette année.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Je voulais attendre d'écrire ma chronique avant de lire la tienne et je suis entièrement d'accord avec ton avis. Un vrai drame cette histoire, jusqu'à présent, j'ai encore du mal à me replonger sérieusement dans un livre. En tout cas, je suis heureuse de l'avoir découvert en même temps que toi :-).
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un réel plaisir d'avoir échangé avec toi pour ce livre.
      Très enrichissant pour ma part.
      Bisous, bisous.

      Supprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.