Vide de Mitch

9

Quatrième de couverture :

Les textes s’enchaînent avec fluidité et les illustrations à l’encre de chine faites par l'auteur Mitch donne de l’espace au lecteur pour mieux respirer entre chaque passage. La lecture de cette oeuvre est comme un marathon.
On ne peut s’empêcher de lire celui ci jusqu’au bout. C’est court, c’est intense, on passe des moments de pause, au sprint intense dans la lecture, et on finit forcement essoufflé, mais content. C’est un rendez-vous galant avec l’âme humaine et on n'en ressort jamais comme l’on y est entré. Un ouvrage à dévorer et à conseiller.




Editions : Hugues Facorat

Date de sortie :  20 Novembre 2014
Nombre de pages : 68 pages
Prix : 7,00 € (papier) ou 2,68 € (ebook)

Lu dans le cadre d'un service presse de la part des éditions Hugues Facorat

Mon avis :

Quand l'attaché de presse Marc-Aurèle  des éditons Hugues Facorat m'a contactée par email pour me  proposer  de lire l'ouvrage "Vide" de l'auteur Mitch, j'ai tout de suite accepté. 

Vous savez, je ne suis pas une grande fan de poésie, sûrement peur de m'ennuyer. Pourtant, j'ai dit oui pour tenter cette expérience nouvelle. Et j'avoue que pour le coup, l'auteur m'a bluffée. Je ne m'attendais absolument  pas à être  autant subjuguée par cette délicieuse plume qui m'a fait passer un  bon moment.

Vide. C'est les blessures d'une âme meurtrie en passant par les sentiments, les frustrations, la peur,  le surpassement de soi, les médias, la confiance etc....
Un mélange de tout ça qui te pousse dans la réflexion, au delà de ta propre réflexion. Ce qui ne va pas dans mon "moi intérieur". Alors, on sillonne à travers les différentes étapes de la vie pour en "peut-être" découvrir des solutions.

Comme une simple remise en question. Faire le nécessaire pour aller mieux quitte à le crier, à le hurler au monde entier. 
Un recueil très court mais intense à la fois où les pages défilent à une vitesse folle.
Une plume délicate, raffinée, directe et parfois cruelle  comme un slameur face à son public avec des mots  qui peuvent toucher comme froisser, c'est à nous de voir, de le ressentir. De laisser couler.  J'ai d'ailleurs mis ce jour là, un petit son d'Aretha Franklin pour m'accompagner tout au long ma lecture. 

Vide. C'est ton règlement de compte.  C'est la vie, ma vie, ta vie.  C'est trifouiller dans l'âme humaine.

Un recueil que je vous recommande vivement. 
Vraiment très ravie !


A propos de l'auteur et   pour visiter son site : ici
Pour vous procurer le livre, c'est ici

Ma note



9 commentaires

  1. Je ne lis jamais de poésie , de peur aussi de m'ennuyer . Du coup , ta chronique m'intrigue.
    Merci de la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà et finalement, on trouve ça chouette !!

      Supprimer
  2. On me l'a envoyé aussi, et j'ai adoré tout comme toi ! Et pourtant la poésie et moi on est pas copines d'habitude :).

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu de poésie un jour peut-être, ton avis est super.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un jour peut-être ^^
      Merci pour ta visite !!

      Supprimer
  4. Les Livres en Folies20 février 2015 à 10:03

    Je n'aime pas vraiment lire de la poésie non plus alors je pense que je vais passer mon tour pour cette fois mais je me laisserai peut être tenter un de ces jours :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut tenter au moins une fois ou en tout cas bien choisir le thème pour ne pas s'ennuyer ^^

      Supprimer
  5. Quelle belle chronique ! On voit qu'il t'a beaucoup touché, tu m'as donné envie de le découvrir également... ;)

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.