Je me noie - En manque d'air volume 1 de Dan B. Chalys

2

Quatrième de couverture : 

À vingt-cinq ans, Siana n’a connu que l’obésité morbide. Au bord du gouffre, elle tente la dernière chance et subit un rétrécissement de l’estomac par acte chirurgical. En retrouvant un poids normal, elle pensait pouvoir faire la paix avec son corps... mais son passé a laissé des séquelles aussi bien physiques que psychologiques. Elle ne s’aime pas. Le regard de Bastien, photographe et frère cadet de Michaela, sa meilleure amie, pourrait bien changer sa vision d’elle-même.




Nouvelle numérique
51 pages

Le volume 2 ici


Voici mon avis :

Je suis tombée dessus bien par hasard en furetant sur le site Amazon  à la recherche d'une nouvelle fraîche entre deux lectures.  
Et je peux vous dire que cette histoire est juste magnifique. C'est vraiment le mot.

Siana est une ancienne obèse mal dans sa peau. Après plusieurs tentatives de régimes qui n'ont pas fonctionné, elle décide de se prendre en main en subissant un rétrécissement de l'estomac par acte chirurgical et une diminution mammaires pour enfin avoir un poids normal et être dans la norme.


Citation : Je me noie... La seule envie que j'ai, depuis mes huit ans, c'est de mourir. Sans parler de suicide, j'aimerais juste avoir un accident.... Mais ça n'arrive qu'aux mauvaises personnes, à celles qui  ne demandent rien

Malgré les changements sur son physique, elle ne s'aime toujours pas. Les blessures d’antan sont toujours présentes et a réellement  du mal à se trouver jolie.

Alors, sa meilleure amie, un ancien mannequin, lui propose de faire des photos avec l'aide de son frangin, photographe. Elle l'appelle ça : photos-thérapie
Persuadée que  ces photos pourront l'aider à prendre conscience de ce qu'elle est devenue, et à s'aimer....enfin.



Citation :  J'ai juste besoin qu'on me dise que je suis belle, qu'on me dise qu'on a besoin de moi... Qu'on me dise qu'on m'aime. J'ai besoin de me sentir femme, se confessa-t-elle. J'ai...l'impression d'être suspendue dans le temps, de ne pas avoir de vie propre, d'être spectatrice du monde, de pas en faire partie...comme un fantôme qui vivrait à travers les émotions des autres sans savoir que lui-même n'en ressent aucune.

Le problème c'est que le photographe en question qui n'est autre  le frère de sa meilleure amie, n'a pas l'habitude de shooter des personnes comme elle.
C'est un dragueur né, qui ne couche qu'avec des mannequins aux formes généreuses et j'en passe. Mais il accepte pour faire plaisir à sa grande-soeur, persuadé que l'affaire serait vite réglée.


Et si parfois, il lui arrive d'être maladroit  ou même avoir des paroles blessantes envers elle, il prendra conscience petit à petit, qu'il est celui qui pourra l'aider.

Une histoire bouleversante car il y a des paroles qui font mal. On se met à la place de la principale intéressée et on ressent sa peine, sa souffrance, le dégoût de son  propre corps.
L'émotion est omniprésente du début jusqu'à la fin de cette nouvelle et l'auteure ne passe pas par 4 chemins.
L'obésité et ce mal-être existent réellement au point de vouloir en finir avec la vie à cause du regard des autres ou des paroles blessantes que certains pourraient avoir envers ces personnes.

Cette nouvelle est à recommander. Et j'attends la suite avec impatience.

Voici ma note
5/5

Vous pouvez vous procurer cette nouvelle ci-dessous :

2 commentaires

  1. Sujet traité assez rarement voir pas du tout pour qu'on saute sur cette nouvelle. Je la note Hamy, merci pour ce doux billet.

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.