3


Quatrième de couverture :

Singapour, 1825. Alors que son voyage touche au but, Bethan Conway est soudain assaillie par le doute. Comment a-t-elle pu partir pour l’autre bout du monde sur un tel coup de tête ? Même si épouser Simon Grimshaw, richissime homme d’affaires de Singapour, lui semblait être son unique chance de se rendre en Asie, où son frère a disparu depuis des mois ! A présent, Bethan appréhende la rencontre avec son futur époux. Et bientôt, à ses craintes s’ajoute un trouble immense : car loin d’être le vieil homme bedonnant et influençable qu’elle imaginait, Grimshaw est un gentleman, et respire la séduction et la virilité. Un homme, un vrai, auquel elle ne pourra ni dissimuler bien longtemps les véritables raisons de son voyage à Singapour… ni imposer une union platonique…

Pages : 320



Le cercle des lectrices harlequin  touche   à  sa fin. Quelle triste vie.   Je termine donc  avec ce        livre "Fiancée  à un inconnu".
J'ai apprécié cette lecture, moins bonne que certaines lectures historiques de  cette collection                                    mais mon sourire a été au rendez-vous.

Quand Bethan quitte  son pays  pour se marier avec  un    homme  d'affaires,  Simon Grimshaw, qu'elle ne connait pas,  pensant bien  évidemment retrouver un  vieil homme bedonnant et  non un homme  dans toute sa  splendeur , viril  et d'une beauté à en couper le souffle, elle ne se   doute pas une seconde que sa vie  va changer au plus haut point.  Mais si elle  a accepté de venir vivre à ses cotés   à Singapour, c'est  avec une idée bien précise, retrouver son frère qui a disparu.  

Quant à Grimshaw,  c'est d'une maîtresse  dont il  a besoin et non d'une femme à marier.      Mais c'est également un homme blessé physiquement  avec  un coeur meurtri  dissimulé derrière une  carapace et  son travail.



Citation  :Parfois, lorsque qu'il arrive quelque chose de triste, les gens essaient de ne pas trop y penser pour ne pas trop souffrir.... (page 117)
Nous avons aussi Rosalie, la fille de celui-ci qu'il  protège  sans lui ouvrir son coeur. Il a du mal à faire son     rôle de  père surtout  depuis le décès de  sa femme. Alors, il lui offre la meilleure éducation mais ne partage rien avec elle.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
Citation :Les enfants sont généreux. Ils nous donnent toujours plus de chances que nous n'en méritons. (Page 122)

Puis nous avons  les paysages. On  y découvre un pays, des saveurs, des  plats, une culture.
A travers cette histoire, j'ai pu toucher l'eau, j'ai goûté aux plats. Et ces odeurs enivrantes et épicées qui me donnait envie de tourner les pages. Holala, l'auteure a su me captiver et surtout à me  donner faim avec toutes ces descriptions si bien détaillées.

Sans compter que l’héroïne  a du  caractère, ce qui donne du pep's à l'histoire.
Elle sait ce qu'elle veut, et  n'a pas peur de dire ce qu'elle pense.
Ce livre regorge d'amour  et de sentiments.  On s'y sent bien.

D'ailleurs, les  scènes sensuelles sont assez    plaisantes.  Un peu en dessous de ce que j'ai l'habitude de lire mais    assez palpitantes tout de même. 

En tout cas, Deborah  Hale,  je ne connaissais pas et je suis  vraiment tentée   de lire un  autre roman de cette  auteure.

Pour ma part, c'est un  très bon choix. J'en suis ravie.

Merci encore  Babelio et Harlequin.


Ma note : 4/5

                            
                       

3 commentaires

  1. Coucou Hamy, super chronique me donnant envie de vite kidnapper ce titre, encore un me diras-tu!
    Deborah Hale est une auteur que j'affectionne beaucoup pour sa plume et sa capacité à insuffler toute sorte d'émotion et a crée des personnalités attachantes et tourmentées. Je te conseille l’œuvre qui m'a fait découvrir cette romancière et que j'ai beaucoup aimé, "Le bal des ombres". Et si tu n'es pas allergique aux romances fantasy, tu as "La légende du royaume oublié".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super ^^
      J'irai voir car franchement j'ai bien aimé son écriture.
      Les romances, je n'ai jamais essayé mais je pense que ça peut être pas mal dans ma Pal.
      Merci en tout cas pour ton passage ici.
      Bises

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.