Les roses écarlates de Diana Palmer

4

Quatrième de couverture :

Depuis qu'il a perdu son épouse, le grand amour de sa vie, Garon Grier fréquente peu les femmes. Aussi ne regarde-t-il même pas Grace Carver, qui vit pourtant dans la maison d'à côté, et seule. Pourquoi l'attirerait-elle, d'ailleurs ? Mis à part la ferveur avec laquelle, comme lui, elle s'occupe de ses roses, Grace n'a rien pour retenir son regard : trop jeune, trop effacée, pas assez sexy, sans doute... Seule sa fraîcheur réussit à l'émouvoir. Jusqu'au jour où resurgit dans le comté un individu tristement connu depuis de longues années pour agresser les jeunes femmes, et reconnaissable à la signature qu'il laisse derrière lui : un ruban écarlate. Dans ces circonstances, Garon n'imagine pas rester les bras croisés. Qui sait si cet individu ne rôde pas autour de chez Grace? Poussé par ses instincts protecteurs, et par un sentiment qu'il n'identifie pas, Garon ordonne alors à Grace de s'installer chez lui...

373 pages


Mon avis :

Voici ma deuxième lecture de Diana Palmer. Et sincèrement, je suis de plus en plus conquise avec cette auteure.
Je l'ai découverte bien  par hasard et depuis, je me dois d'en lire au moins  un tous les 2 ou 3 mois.

Les roses écarlates est une jolie découverte. Je savais qu'en ouvrant ce livre, j'allais être sous le charme encore une fois.
Le synopsis donne envie de connaitre le contenu mais hélas (et c'est ce que je trouve dommage avec les éditions harlequin) un résumé bâclé.
_____________________________________
Garon Grier est un agent du FBI avec un passé assez difficile qui le tourmente encore aujourd'hui. En effet, sa femme est décédée  suite à des complications et depuis, il ne peut ou veut pas refaire sa vie. En tout cas, il se sent incapable de remonter la pente. Alors, il noie  sa douleur dans le travail.
Et justement, en ce moment il est à la trace d'un pédophile-meurtrier qui enlève des jeunes filles âgées de 10/12 ans pour les violer et les  tuer.

Citation : - Des hommes incapables de séduire les femmes adultes.... Les femmes  leur inspirent une telle haine qu'ils vont choisir les plus vulnérables comme victimes.

En parallèle, nous avons Grace qui se trouve être sa voisine de la maison d'à côté.
C'est une jeune-femme assez effacée, quelconque...  et pas très jolie également mais......gentille comme tout.
Elle vit avec sa grand-mère depuis la mort de ses parents. Dans la  petite ville de Jacobsville, tout le monde se connait et tout le monde connait Grace ainsi que son passé très très douloureux. Ils se doivent tous de la protéger
Alors, le jour où elle sonne à la porte de Garon pour lui demander son aide car sa grand-mère vient d'avoir une attaque, c'est avec surprise qu'il accepte.

Surprise pourquoi ? Tout simplement  parce qu'ils habitent côte à côte depuis un moment et pas une seule fois ils se sont adressés la parole.


Au début, Grace est décrite comme une nana fragile, candide voire immature pour son âge avec  un  style  laissé à l'abandon. Mais au fil des pages, on s'aperçoit vite que oui certes  son style est négligé etc.... mais à côté de ça, cette nana a du caractère et pas qu'un peu.

Citation : Il remarqua qu'elle était toujours en jean et en sweat-shirt, mais que, ce soir, elle portait une veste. Aucun de ses vêtements n'était neuf et ses tennis étaient déchirées et maculées  par endroits. Elle devait faire terriblement attention à son budget.
Elle tient tête et c'est le top pour moi. J'aime les femmes à caractère. Et avec elle,  on va de surprise en surprise. Tout au long de cette lecture, elle s'affirmera de plus en plus et bien évidement  ne laissera pas indifférent notre cher agent du Fbi qui lui d'ailleurs a un tempérament de feu.

Citation : .- Si vous êtes méchant avec moi, je vous rends la pareille, se justifia-t-elle. Mais si par le plus grand des hasards, vous développez un jour une charmante personnalité, je pourrais même aller jusqu'à vous sourire
 Alors, ce qui est intéressent également dans ce livre, c'est que l'auteure a su mettre le côté intrigue et suspense avec brio. Pourquoi ce malade de pédophile s'en prend aux  jeunes-filles ? Pourquoi, Grace est si fragile, si naïve, si négligée et pourquoi tout le monde désire la protéger ???  Beaucoup de questions qui nous pousse à ne pas lâcher même après la fatigue.

Une très belle histoire, un très bon roman.
Les personnages sont excellents, même les personnages secondaires sont intéressants.

J'ai vraiment été submergée par l'émotion, la haine, la tendresse, la pitié en lisant ce bouquin. Diana palmer est trop forte. Elle en devient un auteur que j'admire beaucoup pour sa façon de mêler l'amour, la passion, le mal être d'autrui ce qui d'ailleurs prend énormément de place dans ce livre. Sincèrement, ce livre est difficile mais si vous aimez la plume de Kay Stockham alors, Gooo car c'est dans le même style malgré des toutes petites répétitions.



Un thème : la pédophilie. 
Une histoire d'amour
Encore une fois, merci Diana Palmer.
Un coup de coeur



 C'est la suite de L'empire De La Passion
Ma note :
5/5


Logo Livraddict

4 commentaires

  1. Waw! Super chronique Miss!!! Tu t'es bel et bien enflammées pour ce livre, ça tombe bien je l'ai dans ma PàL donc si ça me prend je ne serai pas frustrée de ne pas l'avoir à mes côté pour le lire, c'est déjà ça!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Luna ! Venant de toi, ça me fait vraiment plaisir.
      Je suis persuadée que tu vas aimer ^^ Tiens moi au jus

      Supprimer
    2. Pas de problèmes, fais de même quand tu auras commencé "Voyage au jardin des sens", je ne pense pas que tu seras déçues ^__^

      Supprimer
    3. D'accord, c'est noté très chère

      Supprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.