Black Hills, tome 2 : L'honneur de Lucie de Jenna Kernan

0

Quatrième de couverture :
Dakota septembre 1884.

Libérée de son union forcée avec un chef indien, et revenue dans sa famille, Lucie a le plus grand mal à trouver sa place parmi les siens. A jamais marquée par ce mariage, elle sent la réprobation partout autour d’elle. Même dans l’école pour orphelins où elle s’occupe avec ferveur de ses élèves qu’elle adore, on la condamne du regard…
L’arrivée d’un mystérieux étranger va de nouveau bouleverser sa vie. Paré comme un Sioux, mais doté d’yeux bleus comme l’azur, le troublant émissaire affirme qu’il est venu la chercher pour la ramener à son époux…

Voici mon avis du tome 1



Mon avis :

Une jolie suite qui se termine en apothéose. Quelle merveille cette suite. La plume de cette auteure Jenna Kernan est tout simplement excellente et j'en redemande encore.

Souvenez-vous du premier tome : ici
Un premier tome qui m'avait beaucoup fait réfléchir et surtout m'avait donné envie de lire la suite.

Ce second livre est vraiment à la hauteur du premier, si ce n'est mieux sur différents points et un chouia moins intense tout de même. Mais la rose de l'Ouest était vraiment dure à lire. Certains passages étaient assez cruels.
Pour celui-ci, l'histoire est plus centrée sur les sentiments. Notre chère Lucie n'est plus une enfant. Aujourd'hui, âgée de plus de trente ans, elle a quitté le domicile familial, ses frères et sœurs ainsi que ses parents, Sarah et Tom West pour voler de ses propres ailes.
Devenue une sorte d'enseignante  dans une école qui accueille des enfants indiens pour en faire des parfaits citoyens bien éduqués ou en tout cas les assimiler. Surtout qu'elle même a encore du mal à s'intégrer chez les Blancs avec ses tatouages sur le menton. Persuadée qu'elle ne trouvera jamais un mari, le grand amour. Son seul refuge, reste l'école et les petits indiens.

Citation :
- Nous essayons de leur apprendre à devenir des gens civilisés
- Vous essayez surtout de leur fait honte de ce que le Grand Esprit a voulu qu'ils soient
- Non. Nous essayons de leur apprendre des choses utiles et de faire d'eux des citoyens américains.
-...... et des fermiers, je sais. Mais on leur a volé leurs terres.
- C'est la guerre qui continue, Lucie, ne vous y trompez pas. Au lieu de les  tuer ou des les affamer, on leur vole leurs enfants, leur avenir.
- C'est toujours mieux  que de les exterminer.
- Le "mieux" n'est pas toujours le "bien" (Page 140)
Dans le premier tome, Lucie était mariée (de force) à un Sioux . Malgré  les années passées, son mari ne l'a pas oublié et l'attend. D'ailleurs, c'est "Renard-du-ciel" l'indien Blanc qu'elle avait rencontré étant enfant lors de sa captivité, qui lui apprendra que son mari attend toujours son retour.
Citation :
-Il veut que vous sachiez qu'il vous a gardé son cœur. Il ne s'est jamais remarié, bien que de nombreuses veuves souhaitent l'épouser. Il ne croit pas  que vous vous êtes enfuie, mais plutôt que vous avez été capturée contre  votre volonté et que vous avez cherché à le retrouver, tout comme lui a prié chaque jour pour votre retour  (Page 80)
A cette époque,  c'est-à-dire en 1880, les  indiens ne vivaient plus dans les plaines mais  dans des réserves que les blancs avaient mis en place pour eux afin de les assimiler. Ils  n'avaient plus le droit de chasser et d'avoir des chevaux. Et  les enfants étaient placés dans  des écoles pour apprendre l'anglais, les saintes écritures.... On apprendra plus sur  leur culture tout au long de ces deux livres, en tout cas, moi,  j'ai appris beaucoup.

J'ai vraiment passé un très bon moment. Puis l'histoire d'amour, limite le triangle amoureux était  tout à fait sublime, voire délicieux. Une femme, deux hommes..... c'est tout simplement divin.  J'ai eu des petits pincements au coeur pour Aigle-Danseur, le mari de Lucie. Ah ! pour être amoureux, il était vraiment.

Elle, qui se découvre en tant que femme mais qui doit vivre encore avec un passé qui l'a tourmente et qui refait surface dès qu'elle revoit Renard-du-ciel.
Puis, lui, cet indien blanc élevé par les Lakotas depuis sa plus tendre enfance mais qui, depuis a fui cette grande famille, qui tombe littéralement amoureux de la belle mais qui ne peut pas par respect pour son mari et surtout ne veut pas tout court.

Citation :
-Je n'ai jamais recherché le mariage. Ma vie n'est pas de celles que l'on partage

Tous les deux, vont se découvrir, s'entraider, se chercher, pour enfin s'aimer mais s'aimer à quel prix ???
Une très belle histoire d'amour.  Un véritable chef d’œuvre.


Jenna Kernan, une plume magnifique. Il est clair que maintenant cette auteur fait partie de mes favoris

Ma note :
4/5



Enregistrer un commentaire

:a   :b   :c   :d   :e   :f   :g   :h   :i   :j   :k   :l   :m   :n   :o   :p   :q   :r   :s   :t Add emoticons to Blogger +

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.