La promesse de l'été de Nora Roberts

2

Quatrième de couverture :

Venue chercher en Floride le calme et la concentration dont elle a besoin pour écrire, Jackie tombe immédiatement sous le charme de la sublime maison d'architecte que son cousin propose de lui sous-louer en l'absence du propriétaire : des murs inondés de soleil, d'immenses fenêtres ouvertes sur le paysage et sur la lumière, et des fleurs magnifiques partout.
Aussi s'installe-t-elle sans attendre dans la villa de ses rêves, certaine qu'elle trouvera ici l'inspiration. Sauf que le rêve vire au cauchemar quand un homme incroyablement séduisant, mais à l'évidence furieux, la surprend en train de se baigner dans la piscine, dans le plus simple appareil : Nathan Powell, le propriétaire des lieux. Qui ne sait manifestement rien du contrat de sous-location qu'elle a signé, et exige qu'elle s'en aille sur-le-champ...

Mon avis :
J'aime beaucoup Nora Roberts, d'ailleurs je l'ai découverte avec la saga "Les Stanislaki" Là, pour moi, c'était un vrai délice.
Alors, je me suis lancée dans cette nouvelle aventure N.R.
En lisant la quatrième de couverture de "La promesse de l'été", c'est avec un grand sourire aux lèvres que j'ai ouvert ce livre.
Oué ! pensant passer un très bon moment. Pffff !!
Le début était très intéressant, mais plus que j'avançais dans ma lecture, plus je me posais des questions. Personnellement, je n'ai pas retrouvé l'écriture de Nora Roberts, sa magie des mots etc.....
Vraiment bizarre, non ?
Là, c'était trop mou, trop lent, trop fade à mon goût. Comme un plat sans sel. Pourtant, j'aime beaucoup cette auteure, mais cette fois-ci elle n'a pas réussi à me captiver, à m'embarquer comme pour ses autres romans. Vraiment dommage. En espérant toutefois que le prochain N.R soit beaucoup plus plaisant que celui-ci.

Tout de même une citation :
- Je ne comprends pas de quoi tu me parles.
- Tu t'es même mis du machin sur la bouche?
- Du machin ?
Elle passa lentement la langue sur les lèvres.
- Tu n'aimes pas le gloss ?
Il ne jugea pas utile d'honorer cette question d'une réponse.
- Tu as aussi mis du produit sur tes yeux.
- Et alors ? Ils ont voté une loi pour interdire aux femmes de se maquiller, dans l’État de Floride ? Non, sérieusement, Nat - pardon, Nathan-, tu penses tout de même pas que je suis en train de te faire du charme ? Comme si un grand garçon costaud comme toi n'était pas capable de se défendre contre un brin de séduction éventuelle.
Ma note :
2/5

2 commentaires

  1. Aïe que 2/5...pas terrible terrible comme bilan là

    RépondreSupprimer
  2. De plus, sans compter les personnages. Dommage

    RépondreSupprimer

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.