La Vallée des larmes de Sonia Marmen

0

Quatrième de couverture :

A la fin du XVIIe siècle, en plein coeur des Highlands, une jeune Irlandaise et un highlander vont vivre une passion dévorante. En 1695, en Ecosse, Caitlin a dix-neuf ans et travaille comme domestique au manoir Dunning, où la violence du maître des lieux fait de sa vie un enfer. Jusqu'au jour où elle le tue et s'enfuit. Elle croise alors le chemin de Liam Macdonald, un highlander au passé douloureux. Dès lors, leurs destins sont irrémédiablement liés. Caitlin s'éprend bientôt de ce géant ténébreux et le suit dans son village. Elle y découvrira l'hospitalité et le courage du peuple des Highlands mais aussi la jalousie, la rivalité et les batailles sanglantes entre clans qui sèmeront bien des obstacles sur le chemin de leur union. Au coeur de cette Ecosse sauvage et belle, Caitlin et Liam sont les héros d'une grande fresque romanesque où violence, intrigues et passion se mêlent avec bonheur.



Mon avis :

Un magnifique livre et dans toute sa splendeur. J'aime les livres  historiques pour m'enfouir au plus profond de  ce que j'y découvre au fil des pages.
Ah ! les Highlanders, que je vous aime. Ce livre m'a transportée dans une autre dimension. Il m'a fait rêver, frissonner, pleurer, mais surtout il m'a captivée jusqu'à la dernière page. Tout y est, pour y passer un magnifique moment. Bon, j'ai tout de même mis 1 semaine pour le finir (par manque de temps). J'ai souffert et pleurer à travers les yeux de la narratrice, Caitlin, cette jeune servante de 19 ans.
Et j'ai beaucoup aimé Liam, cet Highlander, sa véracité, sa compassion, sa souffrance, sa douleur, mais également sa force de guerrier. En effet, il a vu les siens se faire massacrer devant ses yeux. Après tout cela, il ne pourra plus refaire surface. Non, il ne sera plus que l'ombre de lui-même ou du moins jusqu’à sa rencontre avec notre chère Caitlin.

Caitlin, va souvent m’énerver tout au long de ce livre. Une vraie tête de mule. Une tête à recevoir des claques, car elle n'écoute pas, mais vraiment pas.  Parfois, j'avais envie de crier car son comportement  m’ exaspéré réellement, mais je ne pouvais rien faire d'autre que lui pardonner. Alors, j'ai pris sur moi car à côté de cela, elle m'a beaucoup fait rire. J'ai découvert une jeune femme  très humaine, avec un caractère qui va s'affirmer de plus en plus  tout au long du livre, avec ses doutes, ses craintes, ses envies, et un cœur qui palpite pour deux hommes, deux frères amoureux d'elle.Une femme tout simplement.

Sonia Marmen a une sacré plume et ce  livre   regorge  de tas de choses pour nous tenir en haleine.
Livre sublimissime, d'une tendresse mais difficile à la fois, où l'on y découvre vraiment la méchanceté de l'homme à cette époque. Juste magnifique  que je relirai encore et encore des histoires sur eux, ces géants. Jolie découverte que je vous invite bien évidemment à découvrir au plus vite..
 Citation
 J'eus le souffle coupé. Jamais encore je n'avais vu un homme aussi grand. Il dépassait bien tous ceux ici présents d'une bonne tête. On lui avait lié les poignets dans le dos avec une corde, et celle-ci était lié à un nœud coulant autour de son cou, de sorte que, s'il tirait sur ses liens, ils resserrait le nœud qui l'étranglait.
L'homme se tenait bien droit et toisait Lord Dunning, la tête haute et les yeux mi-clos. Il était très séduisant....

Donc voici de quoi avait l'air un Highlander. En Irlande, j'avais déjà vu des écossais en jupe, mais jamais d'aussi près.

  Un coup de coeur

Ma note : 5/5

Enregistrer un commentaire

:a   :b   :c   :d   :e   :f   :g   :h   :i   :j   :k   :l   :m   :n   :o   :p   :q   :r   :s   :t Add emoticons to Blogger +

Si tu veux laisser un commentaire sur ce sujet, alors il ne faut pas hésiter.

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.