QUATRIÈME DE COUVERTURE :
Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d'amour à l'atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l'Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.
Abandonnée par sa famille dans le désert australien, Leonora est une miraculée. Confiée à un orphelinat, la fillette tisse une amitié aussi forte qu'éphémère avec un petit irlandais rebelle, James O'Reilly. Mais leurs chemins se séparent lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, un couple d'industriels américains.
Des années plus tard, c'est une belle héritière qui débarque sur les terres australes, au bras de son époux, le séduisant et ambitieux Alex Harrington, chargé de gérer la mine des Fairfield. Mais alors que le couple s'installe dans sa nouvelle demeure de Wanjarri Downs, Leonora croise le chemin de James, embauché pour diriger le ranch. Les retrouvailles sont délicates : leur amitié, toujours aussi forte, doit rester secrète car Alex ignore tout du passé de Leonora. Mais comment résister à cette force qui semble pousser Leonora irrémédiablement dans les pas de James ?
Leonora veut divorcer, cesser cette mascarade ; ses sentiments pour Alex sont morts. Mais ce dernier mis au défi par sa femme, harcelé par les mineurs qui se mutinent contre lui, va bientôt laisser éclater une violence folle, terrible, dont personne, pas même James, ne sortira indemne...
Les orphelins du bout du monde de Harmony Verna

6

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de " rêve américain ". C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ?
  • Poche: 864 pages
  • Editeur : Pocket
  • Date de sortie : 4 mai 2017
  • Prix : 9.30 € (papier) 14.99 € (ebook)



Mon avis :👇
Le gang des rêves est pour moi l'une de mes plus belles lectures de cette année 2017. J'ai  découvert une plume extraordinaire qui m'a prise véritablement aux tripes. Luca Di Fulvio nous fait vibrer, parfois pleurer, tout en nous faisant sourire. Le gang des rêves est une histoire qui retrace la réalité de l'époque, les années 20, où les immigrés d’Europe arrivaient en masse sur cette terre d'accueil : l'Amérique, et va nous plonger  dans les bas-fonds New-Yorkais, dans la pauvreté, le racisme, les crimes, les gangs, la prostitution et la mafia. C'est également là, à cette même époque, que l'on nomme les années folles, que les postes de radio vont prendre  place  dans les maisons, et le jazz, le cinéma, toussa toussa, en plein essor.  Parmi eux, on découvre  Cetta, une jeune italienne qui vient de fuir son pays natal suite à un viol, avec son nouveau-né aux bras. En Amérique, elle espère  offrir le meilleur à son enfant, même si, quoi qu'elle fasse, son fils lui rappellera toujours son ancienne vie rien que par sa blondeur de ses cheveux...  Seulement, voilà,  rien ne sera simple pour elle comme pour lui. Cetta n'aura pas d'autre choix, par sa naïveté et son jeune âge, que de vivre dans la prostitution, et son fils à suivre le mouvement du ghetto, à se faire un nom pour être respecté, quitte à bluffer les autres pour survivre, là où les crimes, les gangs ne loupent pas.

Dans ce roman de plus de  800 pages, j'ai tout d'abord adoré l'intensité de la relation mère-fils et l'importance des autres personnages.  Du coup, l'auteur, Luca Di Fulvio, nous fait  jongler entre le passé, quand Cetta débarque en Amérique avec son bébé dans les bras, et  le présent, pour mieux comprendre certaines décisions,  le parcours, et les rêves de Christmas, quand il décide de monter son propre gang : Les Diamond Dog. Toutefois, on s'aperçoit au fil des pages que  Cetta  a  la tête sur les épaules malgré sa jeunesse,  quand il s'agit de son fils et de l'éducation qu'elle veut lui donner. Une éducation ferme surtout quand il faut respecter les femmes.  Alors, quand il découvre la jeune Ruth, une  juive de la haute, complètement défigurée par les coups, violée et j'en passe, Christmas  a se besoin viscéral de prendre soin d'elle, de la protéger. Hélas, tous les deux ne viennent pas du même monde... Mais l'alchimie est bien là, bien réelle...
Si un jour, tu fais du mal à une femme, tu ne seras plus jamais mon fils ! Je te couperai le zizi de mes mains et puis je te tuerai. Et si jamais j'étais déjà morte, alors je reviendrais de l'au-delà pour faire de ta vie un cauchemar sans fin. Ne l'oublie jamais !
Je ne vous cache pas que l'histoire  a été très, très dure à lire par moments et j'avoue même avoir eu  la nausée, parfois. C'est clair que  l'auteur n'a pas  lésiné  sur les détails. Mais en même temps, l'histoire est tellement addictive, tellement belle,  riche et réaliste, que l'on oublie "presque" la dureté de certains passages.  D'ailleurs, j'avais l'impression d'être parmi eux, de vivre, de ressentir, de toucher, de tomber, de gravir et de les voir comme des potes du quartier. Incroyable ! Christmas a une personnalité très forte  et touchante à la fois. On ne peut que l'aimer. C'est réellement un sacré personnage qui fait du bien, qui fait  sourire et que l'on prend plaisir à suivre jusqu'à la dernière page. Il est réellement le point fort de cette histoire. J'ai mis des jours pour passer à une autre lecture et je ne  peux  que vous le recommander !  Ce livre est tout simplement magistral, éblouissant, intense, dur et émouvant à la fois ! Un chef d'oeuvre !😍


MA NOTE :

Le Gang des rêves de Luca Di Fulvio

5

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Charly et c'est l'un des meilleurs flics du 36 quai des Orfèvres.

Sa vie bien réglée vacille lorsque le cadavre du Président de l'Assemblée Nationale est retrouvé dans un club très spécial : Le Mores.

Cette affaire, qui touche les plus hauts sommets de l'État, met son patron sous pression. Charly et son coéquipier Anthony découvriront que Mores est bien plus qu'un club libertin et tenteront de percer le secret de son mystérieux tenancier philanthropique.


  • Format : Numérique
  • Nombre de pages : 214 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL
  • Collection : MA Next Romance
  • Date de sortie : 13 juin 2017
  • Prix : 5.99 € (ebook) 16.90 € (papier)
*SERVICE DE PRESSE


MON AVIS  :

Je viens de finir ma lecture, j'écris donc à chaud, là, tout de suite !

Mores est une histoire qui se déroule en plein Paris, dans notre belle Capitale, où l'auteure nous met sous la dent une intrigue policière bien ficelée avec pour toile de fond, l'érotisme.

On fait de suite connaissance avec Charlotte, l'héroïne, qui est l'un des meilleurs flics du 36 quai des orfèvres. Mais le soir, Charlotte  aime aller au Mores, lieu très prestigieux mais libertin, pour assouvir tous ses fantasmes où ceux des autres, quand ses pulsions deviennent trop incontrôlables. Personne ne connait sa double vie à part son psychologue. Au Mores, la jeune femme devient une autre, porte une perruque, un masque,  et devient Charly... Très loin de l'inspecteur en service. Seulement, voilà, son coéquipier  et elle sont appelés en urgence, dans ce lieu de perdition. Un homme est retrouvé mort :  Le Président de l'Assemblée Nationale. A partir de là une enquête est lancée pour retrouver le ou les coupables.

Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment de lecture avec Charlotte qui jongle entre son rôle d'enquêtrice pour retrouver l'assassin, et Charly la nymphomane, quand ses pulsions prennent le dessus, parfois, même pendant son enquête . Mais on s'attache facilement à l'héroïne ; elle a un côté très touchant dans sa faiblesse face au sexe qui perturbe un peu l'esprit. D'ailleurs, pour se faire suivre par un psychologue, c'est que c'est du lourd, son histoire !  Pis en même temps, tellement perspicace et minutieuse  dans son travail ; ce qui  la rend bien plus intrigante pour jouer sur les deux tableaux, tout en protégeant sérieusement ses arrières. Car, oui, personne ne doit la reconnaître, personne ne doit savoir qu'elle était là, le soir, peu avant le meurtre. Personne ne doit savoir que  Charlotte aime se perdre au Mores... Et c'est pourtant là que tout devient extrêmement fascinant, pour nous, lecteurs.

Quant à la plume, j'ai tout simplement adoré ! Très fluide, bien en place et surtout bien dosée, niveau érotisme. Bien évidemment, ce n'est pas un livre à mettre entre toutes les mains, certaines  scènes sont assez hallucinantes pour ne pas dire écœurantes et peuvent heurter la sensibilité d'autrui. Faut reconnaître que le Mores est un endroit assez irréaliste où tous les fantasmes sont permis...  Quoi qu'il en soit, l'investigation est un vrai délice qui te met sur plusieurs pistes.  J'ai réellement apprécié l'enquête. On croit savoir et pis, bim, ce n'est pas ça, même si tous les éléments ou presque sont sous nos yeux.

C'est pour ma part, une très belle réussite que je vous recommande !


MA NOTE :

Mores Genèse de G. A. O'Neill

5

QUATRIÈME DE COUVERTURE :
Un roman foisonnant dans les mornes de Guadeloupe.
Léonce, jeune homme plein de qualités et travailleur, traîne une infirmité de naissance, un pied-bot qui éloigne de lui les femmes. Mais sa persévérance et ses mots d'amour passionnés finissent par séduire Myrtha, jeune fille d'une grande beauté. Les jeunes gens se marient, ont des enfants, leurs affaires prospèrent, et tout aurait pu se poursuivre sans encombre...
Cela aurait été sans compter sur la drive – ou errance – des esprits, les mauvais augures, les rumeurs et les malédictions lancées par les coeurs haineux et les âmes vengeresses.
Page après page, Gisèle Pineau nous conduit sur les hauteurs de mornes broussailleux, au coeur de jardins créoles, dans les rues de Pointe-à-Pitre, sur les bancs de l'église, sur les routes de Haute-Terre. Elle nous ouvre les portes des croyances locales et laisse s'échapper ces contes fantastiques qui ourlent magistralement le destin des hommes.
Grand Prix des lectrices de Elle 1994
Prix Carbet de la Caraïbe 1993

La grande drive des esprits de Gisèle Pineau

7

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Jean-Yves tombe amoureux d'une jeune fille paraplégique, Emma, chaperonnée par sa tante. La mère de Jean-Yves, veuve, s'oppose à sa liaison... À tort ou à raison?

La belle assise de Brice Milan

18

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Ben et Zoé se connaissent à peine et pourtant ils se détestent au point de ne pas pouvoir rester trop longtemps l'un près de l'autre au risque de s'étriper. Toutefois, par amitié pour Lola, leur meilleure amie commune, ils sont prêts à quelques concessions... Jusqu'au jour où ils sont contraints de vivre sous le même toit. La déclaration de guerre semble inévitable... À moins que chacun décide d'y voir un jeu? Un jeu d’adultes qui pourrait s'avérer dangereux et remettre en cause leur relation.
Sex game or passion ? - Partie 1 de Totaime

6

QUATRIÈME DE COUVERTURE :
À vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d’un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d’équitation responsable aux enfants.
C’est alors qu’une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d’être acheté par une société immobilière qui veut l’expulser.
Non, elle n’a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement !
Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse… pour découvrir que l’homme à la tête du projet n’est autre qu’un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ?
Fauve ne se laissera pas faire !
Et la guerre est déclarée.
Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laetitia Constant

8

Quatrième de couverture :

Sors ta loupe et amuse-toi à repérer des objets familiers éparpillés autour de scènes colorées. As-tu vu les pinceaux dans la salle de classe? Peux-tu trouver les craies dans la cour d'école? Il y a tant de choses à voir ! Chaque livre met en scène une multitude d’objets amusants à découvrir. Une liste illustrée au bas de la page indique les objets à trouver afin que même les plus petits puissent participer. Les livres Cherche et trouve aident les tout-petits à développer leur vocabulaire et à aiguiser leur sens de l'observation.


Format :  Cartonné
Editions : Chouette
Date de sortie : 7 août 2017
 Prix : 12,95 €  
*SERVICE DE PRESSE NETGALLEY



MON AVIS :

Petits détectives à l'école de Sonia Baretti est un tout petit livre avec des planches toutes colorées et, surtout, très, très ludiques. Avec l'âme d'un super détective, votre tout-petit va prendre plaisir à chercher et à trouver les objets cachés, bien camouflés en rapport avec l'école, sur les planches parmi tant d'autres objets en plus de questions toutes simples pour avancer dans son énigme. C'est agréable et fun parce que de une, les personnages sont des animaux : âne, cheval, lapin, souris, petit ourson et j'en passe, et de deux, parce que l'enfant va se prendre pour un grand à trouver tout seul, même si papa ou maman pourra lui souffler quelques indices à l'oreille, donc une belle complicité entre le parent et l'enfant pour un moment de détente au soleil ou à la maison. Je recommande

MA NOTE :




QUATRIÈME DE COUVERTURE

Sors ta loupe et amuse-toi à repérer des objets familiers éparpillés autour de scènes colorées. As-tu vu le petit gâteau dans la cuisine? Peux-tu trouver le canard en caoutchouc dans la salle de bains? Il y a tant de choses à voir !
Chaque livre met en scène une multitude d’objets amusants à découvrir. Une liste illustrée au bas de la page indique les objets à trouver afin que même les plus petits puissent participer. Les livres Cherche et trouve aident les tout-petits à développer leur vocabulaire et à aiguiser leur sens de l'observation.

Format :  Cartonné
Editions : Chouette
Date de sortie : 2 Octobre 2017
 Prix : 12,95 €  
*SERVICE DE PRESSE NETGALLEY



MON AVIS :

Bon, là, je suis réellement en avance pour la publication puisque celui-ci sort le 2 octobre 2017. Donc vous avez largement le temps de le mettre dans votre wish-list.
Comme son précédent, nous retrouvons exactement les mêmes ingrédients pour nos tout-petits afin d'aiguiser leur sens de l'observation et pour le coup, ça fonctionne réellement puisque je me souviens d'avoir utilisé les mêmes outils pour  ma fille, quand elle était toute petite. Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne ???
Ici,  l'enfant doit chercher et trouver différents objets dans la maison. On peut même aller plus loin en se servant de nos propres objets chez nous. Il prendra un réel plaisir à courir partout pour vous les ramener en main propre.
Donc, comme pour le premier, j'ai adoré bien que trop court pour un adulte mais suffisant pour un enfant qui rentre en maternelle. Je recommande !



MA NOTE:

Petits détectives à l'école et Petits détectives à la maison de Sonia Barettie

6

QUATRIÈME DE COUVERTURE :
À vingt-quatre ans, Mélissa Muller, compositrice-interprète, quitte la Suisse (et donc la fondue au fromage et le chocolat), direction le Québec (et donc la poutine et le smoked-meat) ! Mais ce qu'elle n'avait pas prévu (mais pas du tout du tout), c'était que son chéri la plaquerait en pleine balade romantique sur le Mont-Royal. Seulement Mélissa ne peut pas retourner en Suisse. Pas tout de suite, du moins. Car ce qu'elle n a dit à personne, c'est qu'elle s'est inscrite au concours Best Singer, et qu'elle compte bien le gagner.

Diane a perdu Charles, son mari, il y a quelques années. Pour ne pas sombrer dans la dépression, elle s'investit dans son magasin de cupcakes, Sweet Cuppins, et engage Mélissa sur-le-champ. Ensemble, elles vont apprendre à reprendre goût à la vie, à aller au bout de leurs aspirations. Et qui sait, peut-être vont-elles aussi retrouver l'amour ?

L'amour à pleines dents de Cali Keys

9

QUATRIÈME DE COUVERTURE :
"Le drame de sa vie, c'était d'être trop noire " : de son Idaho natal à la légendaire Harlem, en passant par Los Angeles, le périple d'Emma Lou est celui d'une soeur noire d'Emma Bovary. Forte d'une bouleversante liberté sexuelle, elle doit néanmoins apprendre que la seule façon de construire sa vie est d'opérer une plongée en elle-même, plutôt que de se résoudre aux injonctions que la société lui impose. Dans la perspective d'une identité afro-américaine en pleine construction, Emma Lou incarne ainsi superbement la possibilité d'un destin individuel audacieux et captivant. Traduit en francais pour la premiere fois, ce roman percutant de 1929 fut le premier à s'attaquer aux préjugés sur la couleur de peau, à l'intérieur même de la race. Il devint ainsi l'un des plus lus et des plus controversés de son temps.
Plus noire est la mûre de Wallace Thurman

7

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

L'auteur des best-sellers La Mémoire des embruns et La Maison des hautes falaises revient avec un troisième roman bouleversant.
Quand Abby rencontre Cameron, tout en lui l'agace. Biologiste, elle arpente seule la vallée des monts Brindabella pour observer le comportement des kangourous. Il est un jeune journaliste en
quête d'un article pouvant susciter la polémique.
Quand il cherche à la revoir, elle fait tout pour l'éloigner. Pourquoi prendrait-elle le risque d'être à nouveau blessée par la vie ?
Un jour, elle rencontre une vieille dame, Daphne, qui a passé sa jeunesse dans ces montagnes et vient régulièrement se ressourcer dans cette nature si chère à son coeur. Malgré leur différence d'âge, les deux femmes se rapprochent. Avec délicatesse, Daphne essaye de sortir Abby de son marasme. Leur amitié leur permettra peut-être enfin de se libérer du passé et de sourire à l'avenir ?
Le murmure du vent de Karen Viggers

9

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

C'est le dernier jour sur terre d'un des hommes les plus remarquables du siècle dernier : Jack Johnson fut le premier Noir américain champion du monde de boxe des poids lourds, le premier millionnaire, et la première superstar fils d'esclaves. Hâbleur, complexe, étranger à la peur, Johnson fut pendant des années l'homme à abattre aux USA, au début du xxe siècle. Côtoyant ouvertement des femmes blanches (et allant jusqu'à en épouser trois), portant des costumes sur mesure, conduisant des bolides au mépris des limitations de vitesse, Jack Johnson choqua la population blanche tout en faisant naître chez les Noirs le fol espoir qu'ils pourraient un jour connaître eux aussi des succès faramineux…
Un trou dans le ciel de Philippe Aronson

7

Bannière Livraddict
ACTUELLEMENT SUR MON INSTAGRAM
© HAMISOITIL.FR. Design by MangoBlogs.